Economie

Entrepreneuriat – Les femmes investissent dans l’énergie

Objectif à 70 %. C’est le taux de pénétration de l’énergie moderne pour les ménages que les femmes entrepreneures ambitionnent d’atteindre, d’ici les prochaines décennies. Raison pour laquelle, le Groupement des femmes entrepreneures de Madagascar (GFEM) et la GIZ (Agence de coopération internationale allemande pour le développement), ont effectué, depuis hier, à l’hôtel Carlton, un atelier visant à renforcer les capacités des membres de groupement en terme d’investissement dans le domaine de l’énergie renouvelable et moderne. Il est connu que ce taux de pénétration avoisine les 15 % pour le milieu urbain et 6% pour le milieu rural présentement.
Le but de ce renforcement de capacité sera donc de conquérir un marché encore presque inexploité à l’instar du projet « Barefoot college » qui initie les femmes des milieux ruraux à l’ingénierie électrique solaire. « Le marché des énergies renouvelables est encore vaste sachant que les taux d’accès à l’électricité et à la biomasse demeurent faibles. Les femmes entrepreneures pourront créer des emplois dans le secteur, par exemple par le développement des foyers économes, la production de substitut du charbon de bois, mais elles pourront aussi se lancer dans la distribution des équipements solaires pour avoir plus de revenus », selon Fanja Razakaboana, président du GFEM.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Tsapa ankehittriny fa efa mia mahazo sehatra ambony ary tena vonona mihoatra ny lehilahy ary indray2 ny vehivavy. Tsara ho fantatra, fa tombony ho an’ny firenena iray ny fananana olona toy izao. Eo ihany koa ny fiaraha-miasa amin’ny any hivelany.

  • Ny zavatra tokony ataontsika an-tsaina dia tokony handray anjara amin’ny fampandrosoana daholo ny tsirairay, na lehilahy na vehivavy dia samy manan-jo hitady lalana hoan’ny fireneny.