Actualités Politique

Présidentielle – Appui héliporté pour les résultats

Maitre Hery Rakotomanana, président de la Ceni, indique que des hélicoptères seront mobilisés pour collecter les résultats.

La Ceni et la HCC ont douze jours pour sortir les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle. Six hélicoptères seront déployés.

Douze jours. C’est le temps que la Com­mission électorale nationale indépendante (Ceni) et la Haute cour constitutionnelle (HCC) auront pour le traitement, la publication et la proclamation des résultats du premier tour de l’élection présidentielle anticipée.
L’article 47 de la Consti­tution prévoit, entre autres, que le second tour de la présidentielle « a lieu trente jours au plus après la proclamation officielle des résultats du premier tour ». Le calendrier électoral acté par le gouvernement fixe le premier tour le 7 novembre et le second tour le 19 décembre. Pour s’y tenir, les résultats définitifs du premier round de la présidentielle devraient donc être proclamés « le
19 novembre ».
Pour accélérer la collecte des résultats issus des bureaux de vote, maître Hery Rakotomanana, président de la Ceni, indique que
« des moyens héliportés seront déployés ». Selon ses explications, une demande de mise à disposition de « six hélicoptères » est soumise à la Communauté de développement des États d’Afrique austral (Sadc), par le biais de l’ambassade d’Afrique du Sud.
Ces six hélicoptères seront basés dans six hubs électoraux, dont l’emplacement sont définis selon la distance avec les zones
enclavées. La région SAVA et la région Anosy, plus précisément Tolagnaro, seront deux de ces hubs.
« Notre souci dans la confection du calendrier de la présidentielle a été de ne pas empiéter sur les festivités de Noël, et risquer d’affaiblir le taux de participation », explique maître Rakotomanana. Aussi, les délais, déjà serrés, prévus par la loi organique sur l’élection présidentielle, pour la collecte, la publication et la proclamation des résultats, se verront-ils réduits pour le premier tour.
Tendance en 48 heures
Ce texte prescrit, notamment, cinq jours pour l’ache­minement des résultats venant des bureaux de vote jusqu’aux sections de recensement matériel des votes (SRMV), sises dans les chefs lieux de district. Ce délai terminé ou dès la réception du dernier pli, les SRMV disposent de 24 heures pour transmettre tous les documents ayant servi aux opérations électorales à la Ceni.
« À cet effet, la Ceni dispose du droit de réquisition de tout moyen de transport qu’elle juge utile », pour que cette transmission se fasse par la voie la plus rapide, prévoit la loi organique sur le régime général des élections et des référendums. La réduction devrait, de prime abord, concerner les délais prévus pour la publication et la proclamation des résultats du premier tour par la Ceni et la HCC.
Les sept jours « après l’envoi du dernier pli fermé par les SRMV », que la loi sur la présidentielle donne à la Ceni pour la publication des résultats provisoires, risquent d’être réduits de fait pour le premier tour anticipé. Pareillement pour le délai de neuf jours suivant cette publication, accordés à la HCC pour la proclamation des résultats définitifs.
Pour gagner du temps, la Cour d’Ambohidahy, en parallèle avec la CENI, est aussi destinataire d’un exemplaire du procès verbal (PV) des travaux des SRMV. À entendre maître Rakoto­manana, à part l’usage des hélicoptères, l’utilisation du V-Sat devrait également accélérer le traitement des résultats. Il s’agit de l’envoi par voie satellitaire de la version scannée des PV des résultats de chaque bureau de vote, collectée et traitée par les SRMV, à la Ceni.
« La tendance des votes sera rendue publique au fur et à mesure de l’arrivée des PV scannés. En deux jours, nous devrions avoir la tendance général du scrutin », affirme le président de la Ceni. Il ajoute que « la publication de la tendance est une manière d’éviter les manipulations de matériaux de vote en cours de route ». Il faudra, en effet, attendre la confrontation entre les PV scannés et leur version matérielle, avant que la Commission ne puisse publier de manière officielle les résultats provisoires.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • On voit les efforts fourni par l’HCC et le CENI pour organiser un élection présidentielles bien, légal et transparentes. Il ne laisse jamais au hasard la préparation de cette élections.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité