Actualités Region

Examen – L’épreuve d’Éducation physique au BEPC interrompue

Nouveau bras-de-fer entre les syndicalistes du syndicat des enseignants Sempama et la direction régionale de l’Éducation nationale du Boeny, hier. Les grévistes sont venus interrompre le déroulement de l’épreuve d’Éducation physique et sportive (EPS) comptant pour l’examen du BEPC 2018 au stade Rabemananjara.
Plus de quatre mille candidats sont venus très tôt pour les formalités d’usage. Après l’appel, une dizaine d’entre eux avaient déjà commencé les épreuves quand les manifestants dirigés par leur président ont débarqué pour interrompre l’examen.
Le Chef de la Cisco de Mahajanga 1, Patrice Ndehan ainsi que le DREN, Hoavy Sandy, étaient présents sur place.
« Il faut trouver un créneau pour pouvoir effectuer l’examen. C’est juste une bonification et l’EPS ne comptera que lorsque le candidat passera les épreuves écrites. Il n’y a donc aucune raison de l’empêcher de se dérouler », tenté d’expliquer le DREN.
Les parents d’élèves ont déploré la situation et en ont voulu aux manifestants car ils ont déjà déboursé de
l’argent pour payer l’écolage de leurs enfants.
Le président du Sempama, pour sa part, a été catégorique. Aucun examen n’aura lieu tant que les revendications ne sont pas satisfaites.
Vendredi, ils ont soudé l’accès aux bureaux de la DREN. La situation est bloquée à Mahajanga. Les élèves des écoles privées continuent de suivre les cours normalement depuis le début de la grève.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité