Actualités Economie

Investissement – Le premier fonds dédié aux startup voit le jour

Miarakap est un fonds malgache pour les projets malgaches. Cette solution de financement a été initiée dans une logique de consolidation de l’écosystème entrepreneurial.

Problématique. Le financement est depuis toujours le premier blocage dans le domaine de l’entreprenariat. Au-delà des levées de fonds classiques ou encore des concepts de crowdfunding ou financement participatif, le premier fonds d’investissement à impact dédié au financement et à l’accompagnement des petites et moyennes entreprises (PME) ainsi que les Start-up malgaches a été présenté hier à l’hôtel Tamboho Ambodivona.

Le fonds « Miarakap » s’adresse essentiellement aux PME ainsi qu’aux Start-ups à fort potentiel de croissance issues de tous les secteurs d’activités et toutes les régions de Madagascar. Étant un fonds dit d’ « impact », Miarakap ambitionne de soutenir les entreprises dont les impacts sociaux, économiques et environnementaux se révéleront positifs pour toutes les parties prenantes. « Pour cette première vague d’investissement, nous ciblons surtout les secteurs de transformation des produits agricoles, l’électrification rurale ou encore le développement d’application informatique en matière de gestion d’entreprise. Bref, ces idées d’entreprise qui apportent concrètement de la valeur ajoutée à la société », explique Emmanuel Cotsoyannis, Directeur Général.

Actionnariat

L’idée est donc d’adopter une double dimension des impacts, notamment la dimension commerciale et stratégique, mais aussi la dimension humaine.

Le principe de Miarakap ne se limite pas uniquement à l’injection de fonds. L’accompagnement actif et personnalisé des entreprises sélectionnées est aussi prévu dans le programme à travers le renforcement des fonds propres de l’entreprise. Miarakap devient actionnaire minoritaire pour une durée moyenne de cinq ans. « Le temps pour la société de formaliser sa gestion, son organisation ainsi que de renforcer ses compétences techniques et son développement en général, Miarakap la soutiendra », détail Fredy Rajaonera, Président du conseil d’administration de Miarakap.

A noter que le projet ambitionne d’appuyer une quarantaine d’entreprises à fort potentiel durant la prochaine décennie, un appui à hauteur de trente milliards d’ariary. Soit un rythme de quatre à cinq prises de participation par an. Pour cette première année d’activités, Miarakap a déjà bouclé un premier tour de table de onze milliards d’ariary recueilli auprès de ses partenaires, à l’image du groupe Axian, le groupe Investisseur et Partenaires, les banques BFV-SG et BNI Madagascar, l’association de micro-assurance rurale Adéfi ou encore la coopération Monégasque.

Pour espérer être parmi les bénéficiaires de ce premier volet du financement, les porteurs de projets doivent respecter certaines conditions d’éligibilité, comme la transparence et la volonté de construire un réel partenariat avec les investisseurs.

Harilalaina Rakotobe