Actualités Social

Ambavahadimitafo – Un rocher menace de s’écrouler

Les conséquencess du passage du cyclone Ava restent encore. Les pluies incessantes durant trois jours ont mis à jour des cicatrices de la terre. Une grosse pierre située dans le fokontany d’Ambavadimitafo menace de s’écrouler. Les personnes habitants, au dessus, et en dessous de cette pierre ont été évacuées. « Cinq familles ont été évacuées, lundi. Environ quatre- vingt-treize personnes issues de vingt-et-une familles ont été déplacées à Andafiavaratra à cause des glissements de terrain qui risqueraient de se manifester. D’autres personnes persistent encore à revenir dans leurs maisons », raconte Charline Hajarizafy Voahangiarisoa, chef fokontany d’Andafiavaratra, jointe au téléphone, hier. D’après l’information reçue, ce rocher présente déjà des fissures en ce moment, même si elles sont dissimulées sous les plantes. La terre est en train d’être lentement agressée par l’eau. L’érosion risque de favoriser l’écroulement du rocher.
Des techniciens du Bureau national de la gestion des risques et des catastrophes se sont rendus sur place pour suivre de près l’écroulement de cette pierre. « Pour le moment, il n’y a rien à craindre car il s’agit d’un rocher qui est encore implanté dans la terre. Nous avons juste déplacé les personnes habitant aux environs, afin de prévenir du danger. Nous surveillons périodiquement cet endroit. Une descente est prévue, ce jour, car l’éboulement de terrain peut survenir à n’importe quel moment. Une mesure à prendre consisterait à bloquer cette grosse pierre pour qu’elle ne s’écroule pas directement sur quelque habitation », explique un technicien du BNGRC. L’année dernière, une grosse pierre menaçait de s’écrouler dans la Haute Ville de Tanà.

Retour progressif à la normale

La rivire Sisaony a djà amorcé sa dcrue d’aprs un habitant de Soavina. « La moitié des sinistr est retourn dans leur maison, hier matin. La plupart d’entre eux vivent dans des maisons à ages. Nous avons encore interdit les autres sinistr vivant dans des maisons basses car celles-ci risquent de s’crouler à cause de l’humidité », raconte Perline Rasoamanohina, chef fokontany de Vahilava. Des vivres ont té distribus par le BNGRC. Les sinistrs ont reu du riz et des lgumineuses. Le dernier bilan enregistré au niveau de ce bureau montre trente-trois personnes dcdes, vingt-deux dplaces, cent vingt-trois mille sinistrs, trente-quatre mille lves privs de cours et dix-neuf infrastructures sanitaires endommages ou dtruites.

Mamisoa Antonia