A la une Politique

Présidentielle – L’incroyable débâcle de Rajaonarimampianina

Le camp de Hery Rajaonarimampianina soupçonne de fraudes massives.

Le président sortant Hery Rajaonarimampianina aura été le grand perdant de l’élection présidentielle à en juger les premiers résultats parvenus à la Ceni. Une déroute que le camp HVM impute aux nombreuses irrégularités qui ont entaché le scrutin.

À terre. Deux voix par-ci deux voix par-là. Au total 3,5% des voix sur les résultats des centaines de bureaux de vote à en croire la Ceni.
Le candidat du HVM, Hery Rajaonarimampianina, arrive en troisième position loin derrière les deux cadors Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana. C’est juste incroyable.
Jamais un Président candidat n’a été crédité d’un tel score maléfique. Même un candidat qui n’a pas fait campagne a réussi à engranger des voix sans bouger de chez lui. Le camp HVM est groggy, K.O debout.
Les proches de l’ancien président ont du mal à s’expliquer cette débâcle. C’est d’autant plus difficile à croire que même dans des endroits où l’État a construit plusieurs infrastructures importantes, il a ramassé des caca­huètes à l’image de Toliara où son meilleur score est de cinquante voix dans un bureau de vote.
« Lors de l’inauguration d’un centre de santé bien avant la campagne, dans une localité où la population devrait faire une dizaine de kilomètres à pied pour se soigner auparavant , ils étaient un millier à acclamer le Président mais ce dernier n’a eu que cinq voix à cet endroit. C’est juste impossible », se désole un membre du HVM. « Il n’y a pas pire ingratitude si la voix des urnes traduit vraiment leur sentiment.Où sont passés les milliers de personnes qui ont assisté à ses meetings durant la campagne ? », se demande, dépité, le membre du HVM.
On veut bien un vote sanction mais personne ne s’attendait à une telle punition . « Aller au second tour était peut-être difficile mais on n’a jamais imaginé descendre à ce niveau », ajoute ce membre de l’ancienne majorité.

Un tsunami
Pire, Hery Rajaonarimam­pianina a fermé la marche dans des endroits où aucun candidat n’est allé et où, d’habitude on vote pour le candidat en exercice. C’était ainsi avec Tsiranana, Ratsi­raka, Zafy et Ravalo­manana. Pas avec Rajaonarimam­pianina balayé littéralement par un tsunami.
Il est certainement le premier président africain à avoir essuyé un tel affront.
Le fait d’avoir démissionné trois mois avant le scrutin lui a été visiblement fatal. Durant la campagne, il n’avait plus justement cette étoffe du Président. Mais en fait, il a perdu tout espoir depuis les événements d’avril, la motion de déchéance déposée par les députés du changement et le sursis que lui a accordé la Haute Cour Constitutionnelle.
Il n’était plus maître de son destin dans le gouvernement de consensus où il a perdu le contrôle de la primature et du ministère de l’Intérieur. Il y a bien longtemps que sa défaite a été consommée.
L’échéance a été tout simplement retardée. Ses proches, piqués dans des camps adverses et dont la réputation a considérablement terni son image, ont vite retourné leur veste pour revenir au bercail dès qu’ils ont senti que le navire tanguait. Des défections qui expliquent en partie sa déroute à Toliara.
Les nombreuses irrégularités qui ont entaché le scrutin sont prises également pour responsable par le HVM comme il le mentionne dans un communiqué où le parti présidentiel fait appel à la vigilance de la population contre les fraudes massives et les manipulations.
« C’est à peine croyable quand, dans le bureau de vote où le couple présidentiel a accompli son devoir de citoyen, Hery Rajaonarimampianina a été crédité du même score », révèle un autre membre du HVM. Dans cette idée de soupçon de fraude, des témoignages affirment que les membres d’une famille du président ont voté pour lui dans un bureau de vote à Ankadivato mais toutes les voix ont disparu lors du dépouillement.
« Pour le moment, ce ne sont que des témoignages. Nous allons réunir des preuves que nous allons transmettre à qui de droit », souligne ce membre du HVM qui précise que l’entourage de l’ancien président n’a pas l’intention de renverser les tendances mais juste de trouver des explications à cette contre-performance qui a pris à contre-pied tout le monde.

Herisetra

9 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Mr Hery ex-PRM,
    Mandela a dit « Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends ».
    Ce n’est pas un échec (à part le temps et l’argent, bien sûr)… Il faut dire que vous êtes mal entouré. Personne de votre entourage (politique) n’avait eu la sincérité de dire que vous êtes un piètre président.
    Moi, personnellement, je l’ai su dès 2013.
    L’argent et tous les moyens du monde ne peuvent pas vous rendre un homme que vous n’êtes pas … un Président.
    Malgré tout, nous en prenons de la graine.

    • Comment vont réagir les sponsors qui ont alimenté un budget énorme pour ne récolter que 5% des voix ?
      notre ex Président va-t-il allé en Suisse ? pour prendre l’air

  • La honte total ! Il a dépensé de l’argent pour rien ! On a essayé de lui dire à plusieurs reprise mais il ne le vous pas nous écouter ! Voilà le résultat! J’espère que son c’est une leçon pour toi! Moi à t’a place j’aurais même honte de publié quoi que se soit sur NET

  • Ny vokatra dia vokatra eny ihany. Ny angatahina fotsiny dia isika mahay manaja ny safidin’ny hafa ary ny fahaizana manaika izay mety ho vokatry ny fifidianana. Tsy misy korontana ary milamina hatrany.

  • Na iza na iza lany sy voafidy eo dia izay izany no safidin’ny vahoaka ka tokony hajaina fa isika rehetra milamina sy mahay miray hina no tadiavina mba ho reharehan’ny firenena malagasy. Tena mariky ny firenena demokratika tokoa izao amiko

  • Un vrai homme d’état reconnaîtrait sa défaite ! enfin, rien d’étonnant… maintenant il vous appartient, malgaches d’exiger la récupération de tout le fric que ce couple et ses proches ont détourné !

  • Peut être que vous êtes bon dans des autres domaines mais en tant un leader National, on a constaté trop d’handicap et des anomalies qui créent des polémiques dans l’île. En acceptant votre rôle en tant que présidant, nous avons éspèré beaucoup de changement d’air venant de votre part alors que ce n’était pas le cas.

  • Quand on prend toute la population pour des c***s durant 5 ans , il ne faut pas s’étonner qu’elle vous le renvoie. Il n’a fait que récolter ce qu’il a semé.
    Et il restera dans la mémoire des malgaches comme le président le plus nul et le plus detesté