Politique

Lendemain du scrutin – Les électeurs prennent du repos

Les résultats étaient connus à l’issue du dépouillement dans les bureaux de vote.

Après le scrutin de mercredi, les fonkontany ont procédé à la proclamation des résultats, hier. La ferveur de la veille a fait place au repos.

Les forces de sécurité et de défense n’ont aucunement fait état de violences et troubles après les élections. Un repli du fanatisme a été observé dans les Fokon­tany. Même si les résultats locaux ont partagé l’opinion, aucun affrontement n’a eu lieu. L’injonction faite par les lois èlectorales de proclamer publiquement les résultats le lendemain du comptage des voix a impréssionné moins d’électeurs.
La plupart des bureaux de vote sont devenus presque déserts dès la nuit même du jour de l’élection. Un délégué de candidat venu assister à la proclamation publique des rėsultats s’est indigné : « Consacrer un moment spécial pour proclamer les résultats ne change absolument rien. Tous les militants sont dèjà fatigués. Ils ont patienté tard dans la nuit lors du dépouillement des bulletins uniques. Le comptage des voix a suffi pour montrer les résultats ». Les électeurs dans chaque Fokontany, notamment dans la capitale, ont connu l’issue de leur plébiscite juste après le comptage.
Pour un électeur présent à la proclamation dans un bureau de vote à Faravohitra dans le second arrondissement de la capitale : « La proclamation officielle par chaque prėsident de bureau de vote est une confirmation nécessaire des résultats du comptage ».

Retour au calme
Des électeurs mal informés ont été consternés : Au début, nous avons appris qu’une proclamation des résultats aura encore lieu. Nous avons refusé de revenir ici au bureau de vote. Nous avons pensé qu’il s’agit d’une manoeuvre pour détourner nos voix. Il a fallu une explication convaincante mais tardive du président du bureau de vote pour nous rassurer.
La rumeur d’un second tour a rapidement couru selon les électeurs présents aux proclamations dans les bureaux de vote. La Haute Cour Constitutionnelle a rapidement réagi face à la désorientation des électeurs. « Une prudence par rapport aux résultats revendiqués partout », est recommandée dans le communiqué de la HCC après l’élection. Les commissariats de police à Antana­narivo n’ont reçu aucune plainte d’agression ni de violence après le scrutin. Des sources concordantes affirment : « Les partisans de chacun des candidats ont gardé leur calme. Les résultats provisoires alimentent la polémique mais les électeurs savent attendre les confirmations officielles ». Une course entre délégation de candidats par rapport à la transmission des énoncés de P.V a eu lieu dans tous les quartiers généraux des candidats. Tous les QG des candidats sont sis à Antananarivo mais les candidats se sont abstenus de revendiquer une victoire immédiate. Tous les établissements scolaires publics qui ont servi de bureaux de vote sont restés intacts. Un climat total d’apaisement a marqué la situation post-électorale au point de conduire la reprėsentation diplomatique des États-Unis à sortir un communiqué saluant l’accomplissement de l’élection dans le calme. Une lente
réaction de la Commission Électorale Nationale Indé­pendante par rapport à la diffusion des résultats provisoires a été décriée par des partisants et des représentants de candidats.

Tsiory Fenosoa Ranjanirina

4 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Eh oui en attendant le résultat! Sa souffle et s dit que c’est ANR qui vas l’emporter! Juste que le CENI et la HCC ne doit pas attendre plusieurs jours pour le déclarer officiellement !!

  • Ny fanirihana dia ny hitohizan’ny filamina hatrany mandritra izao fiandrasana ny vokatry ny fifidianana izao. Mila aseho ny hafa fa tany milamina ny firenen-tsika.

  • Hita ho nanam-pahendrena ny vahoaka tamin’iny fifidianana iny ka manantena ny vahoaka hanohy izany foana na inona na inona vokan’ny fifidianana eo, ary efa andron’ny fitoniana sy filaminana izao ka vonona miara mientana hampisondrotra ny firenena.

  • Azo lazaina fa nizotra am-pilaminana iny ny fifidianana ka manetena ny rehetra mba hilamina tsara eo ampiandrasana ny vokam-pifidianana,samy manana ny safidiny rehetra fa tokony hajaina foana ny filaminana.