Politique

Campagne électorale – Un démarrage à deux vitesses

Panoplie de la première journée de campagne hier à Antananarivo.

Chaque camp a démarré la campagne électorale à son rythme. Si certains s’y sont engagés pied au plancher, d’autres y sont entrés à pas mesurés.

Top départ. Avec l’ouverture de la période officielle pour la campagne électorale, la course à la magistrature suprême est lancée. Les candidats et leurs écuries politiques ont entamé ce premier jour de propagande chacun à leur rythme. Tandis que certains ont démarré sur les chapeaux de roue, d’autre ont fait le choix démarche de proximité.
Le contraste entre les stratégies de début de campagne des candidats et de leur formation politique a, surtout, été marqué à Antananarivo et ses environs. Un candidat ayant choisi de commencer sa propagande à Antananarivo, Jean Max Rakotomamonjy, été un peu plus timide.
Le porte-fanion du parti Leader Fanilo a commencé la journée par l’inauguration de son quartier général à Antsahavola, il a tenu un meeting à Ampitatafika, dans le district d’Atsimondrano. Comptant, probablement, marquer le coup et annoncer un comeback retentissant dans l’arène politique, le candidat Didier Ratsiraka, a séché le rendez-vous qu’il a donné à ses partisans sur le terrain de Tsaramasay.

Revendication
Tandis que des candidats ont fait le choix des festivités électorales, d’autres ont choisi d’affirmer leur revendication lors de cette première journée de campagne.
Les candidats Fanirisoa Ernaivo, Harlette Ramaroson, Eric Rajaonary, ou encore, Jean Louis Zafivao et Marcelin Andriantseheno ont scandé d’une même voix la correction des anomalies dans les préparatifs électoraux, notamment, la liste électorale. Une sortie faite au jardin d’Ambohijatovo, boudée par le public. Toujours dans la capitale des participants à la course pour Iavoloha ont choisi l’option d’une campagne de proximité.
Le candidat Jean Omer Beriziky, par exemple, a choisi d’approcher les habitants du 6e arrondissement d’Antananarivo. Les parades en voiture sonorisées ont, également, animé la première journée de campagne, dans la ville des mille, comme les convois des partisans des candidats Paul Rabary et Roland Ratsiraka.

 

4 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Izay tsy vonona hifaninana dia mbola mahazo matory fa aleo andeha dia ho hita eto izay tena mamim-bahoaka e. Ho tsarain’ny tantara vitany eto daholo ireo kandidat ireo fa ny efa hita mazava aloha dia ho sarotra hoan’ireo kandidat 2 lahy tompon’antoka tamin’ny krizy 2009 ireny ny hamerenan’ny vahoaka fitokisana aminy e

  • Les candidats ont commencé à faire de la propagande, mais certains de ces candidats ont dirigé le pays, le message adressé à tous les citoyens est les candidats jugés disposés à progresser devraient être soutenus par cette élection.

  • Hay ve i Deba mba nanao propagandy ihany fa tsy nanohy ny fangatahana hampihemotra ny fifidianana intsony eh!!! Nareo efa nitondra teo aloha h@ tetezamita ireo aloha aza mieritreritra fa mbola ho tafaverina eo eh!!! Na ny rà nalatsakareo ary dia efa ampy hanadinana anareo.

  • Manomboka etoanany tena ahitana tsara ireo kandida ka ho tanteraka ilay hoe ho hitan’ny havany eo rehefa tsy hihetsika ny sasany.Ny hiangaviana fotsiny aloha dia mba samy hanara-dalana daholo ny kandida ary tsy hisompatra ny sasany!!Ho antsika vahoaka indray dia tokony hahay hisafidy itsika satria miankina aman’aina io zavatra io ary ny ho avy mihitsy no simba raha minia mifidy anjambany isika.