Region

Maurice aux aguets – Épidémie d’Ebola

Trente trois personnes sont décédées du virus d’Ebola la semaine dernière. Les chiffres viennent du ministre de la Santé congolais. Et cela, seulement une semaine après avoir annoncé la fin de l’épidémie d’Ebola. Il existerait au moins quarante trois cas suspects. À Maurice, les autorités veillent au grain. S’il est encore trop tôt pour déclencher l’état d’urgence, le ministère de la Santé se tient prêt.
«Il y a une surveillance active pour les passagers en provenance de la République du Congo et d’autres pays d’Afrique», indique le Dr Fazil Khodabaccus, responsable de la Communicable Disease Unit à la Santé. Ce dernier explique qu’il existe déjà un plan d’action dans l’éventualité d’une épidémie au Congo.
Jusque-là, les passagers en provenance de certaines destinations africaines sont appelés à remplir des health cards et à se soumettre au détecteur thermique de l’aéroport. Si un cas suspect est détecté, le passager est transféré à l’hôpital de Souillac. «Là-bas, tout est prêt au cas où un passager est contaminé », souligne le Dr Khoda­baccus. Mais jusqu’ici, personne n’a été envoyé en quarantaine, rassure-t-il.
Au niveau du Passport and Immigration Office, l’on explique n’avoir reçu aucune directive du ministère de la Santé quant aux nouveaux cas d’Ebola au Congo. Le département de la santé doit suivre les règles sanitaires établies à l’arrivée des passagers. Les autorités portuaires sont aussi sur le qui vivre. L’on veille aussi à ce que les procédures de dépistage soient respectées. D’ailleurs, il y a déjà des directives établies si jamais un cas suspect est détecté.

© lexpress.mu

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter