Region

Mahajanga – Le processus électoral discuté avec la HCC

Les préparatifs pour l’élection présidentielle vont bon train. Ainsi, la HCC s’est déplacée à Mahajanga pour présenter le nouveau cadre légal du processus électoral.

Nul n’est censé ignorer la loi. Malgré ce fameux adage, beaucoup font encore fi de la loi, notamment en matière d’élections. C’est dans cette optique que la Haute cour constitutionnelle (HCC) et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ont organisé, les 7 et 8 août à l’hôtel Les Rochers rouges à Mahajanga, un atelier d’appropriation du nouvel encadrement juridique de processus électoral.
« Cet atelier fait suite à la session animée par Jean-Éric Rakotoarisoa, président de la HCC, à Antananarivo le 12 juillet dernier. Nous nous réjouissons de cette mobilisation avec les partenaires techniques et financiers dont le PNUD et le SACEM. C’est un engagement ferme au côté de Madagascar. L’objectif est de poursuivre la démocratie, instrument de paix, outil essentiel de référence pour atteindre les objectifs d’une élection transparente », s’est exprimé le représentant du PNUD.
La particularité de cet atelier est de voir côte à côte les Institutions qui jouent un rôle clé dans la gestion des élections, le traitement des résultats provisoires et la proclamation définitive des résultats définitifs.

Psychose
Cette présence multidisciplinaire apparaît comme une leçon et un message, les plus-values de cette réunion. C’est aussi un soutien pour Madagascar dans l’organisation d’une élection apaisée, équitable, inclusive, transparente et crédible, « Cette collaboration augure une élection bien organisée et acceptée par tous. Les administrations de l’État, l’Ordre des avocats ainsi que les organisations de la société civile et les partis politiques sont parties prenantes de cette formation, suite à des consultations effectuées auprès de ces institutions », a expliqué le président de la CENI, Hery Rakotomanana.
C’était également l’occasion de présenter officiellement la HCC, Mahajanga étant la première ville à accueillir l’exposition sur cette Institution.
« Les élections ne doivent pas être associées à des problèmes politiques, à chaque fois. Il faut supprimer cette psychose et cette crainte constantes à l’approche des élections », a souligné Jean-Éric Rakotoarisoa.
Après la série de discours d’ouverture de l’atelier, mardi, a eu lieu le vernissage de l’exposition sur la HCC. Puis des interventions sur des thématiques dont la candidature, le droit de vote et le registre électoral, la campagne électorale ainsi que les opérations de vote, le contentieux électoral et le traitement des résultats ont illustré cet atelier de deux jours.