Region

Lutte contre la corruption – La gouvernance scrutée à la loupe

Dans le cadre de ses missions, le Comité de sauvegarde pour l’intégrité (CSI) a organisé pendant deux jours et depuis hier, un atelier d’échanges sur la gouvernance à la salle de réunion de Coco Lodge à Mahajanga be. Il a trait au développement du système national d’intégrité, à la coordination, au suivi et à l’évaluation du système anti- corruption ainsi qu’à la mise en œuvre de la politique nationale de la bonne gouvernance.
« La promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption est un travail de longue haleine. Elle nécessite une coopération avec les partenaires et l’administration. Leur performance est tributaire de l’efficacité en leur sein et elle est conditionnée par l’interaction et le comportement des parties prenantes étatiques et non étatiques», a expliqué le directeur de la communication et des relations extérieures du CSI, Josvah Rabiaza Reyna.
L’objectif de l’activité consiste à sensibiliser les acteurs locaux sur la nécessité de prendre en compte les dimensions de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption dans les processus de développement local. De même, il s’agit d’élaborer ensemble les solutions pratiques aux problèmes de gouvernance publique en général et de gouvernance locale en particulier.
Les participants issus des services techniques déconcentrés et les différents départements techniques dont la Justice, l’Environnement ainsi que la région Boeny, la Préfecture et la Commune de Mahajanga participent à cette réunion avec les représentants de la société civile et de l’Université.
Ils ont à exprimer leur vécu ainsi que les expériences et avis sur les concepts des thématiques de bonne gouvernance, soit l’état des lieux, le constat et ce qui reste à faire. Les axes et les réformes ont été définis durant la dernière journée de formation.
La mission de coordination du CSI vise à rechercher la synergie et la cohérence des actions qui impactent sérieusement les résultats escomptés.