Sport

Jeux Africain de la jeunesse – Forfait en vue pour Madagascar

Aucune mesure de préparation par les responsables n’est entreprise pour confirmer une réelle participation de Madagascar aux Jeux africains de la jeunesse à Alger. Le pays risque un forfait général.

Incompréhen­sible. Les Jeux africains de la jeunesse qui se joueront à Alger, en Algérie du 18 au 28 juillet demeurent l’un des événements les plus importants de cette année pour les jeunes sportifs du continent africain.
Jusqu’à maintenant, la participation réelle de Madagascar à cet évènement est compromise. Les dossiers d’accréditation des mem­bres de la délégation malgache prévue faire le voyage ont déjà enregistré un retard. Ce problème a été résolu après des séries de discussions des responsables malgaches auprès du comité d’organisation des Jeux.
Actuellement, un problème encore plus alarmant se pose. Les fédérations sportives concernées par la tenue de ces Jeux africains de la jeunesse ne sont consultées ni par le Comité olympique malgache (COM), ni par le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS), sur la préparation de la délégation malgache. On parle ici des préparatifs comme le regroupement des athlètes, mais aussi du volet administratif comme la constitution des dossiers à fournir pour avoir le visa algérien, avant de partir rejoindre les Jeux.

Silence radio
« Je ne comprends pas cette latence et ce laisser aller des responsables malgaches par rapport à la participation des athlètes malgaches aux Jeux d’Alger. Il reste moins de dix jours avant le départ, du moins s’il y a départ. C’est vraiment le silence radio de la part du ministère de la Jeunesse et des sports, ainsi qu’au niveau du Comité olympique malgache. Ils vont attendre quand, pour après nous bousculer à fournir les paperasses pour le visa par exemple. Ce n’est pas du tout sérieux », fulmine un secrétaire général d’une fédération sportive concernée par les Jeux d’Alger, qui a voulu interpeller dans l’anonymat.
Pour les athlètes kenyans par exemple, tous les athlètes sont en regroupement final depuis le 28 juin, et certaines fédérations concernées préparent même leurs athlètes en dehors du Kenya, aux États-Unis et en Europe.
En attendant, athlètes, entraîneurs, responsables de fédérations sportives sont dans l’expectative. Si rien n’est entrepris dans les prochains jours, les athlètes malga­ches risquent fort de ne pas être présents aux Jeux d’Alger, qui représentent pour certaines disciplines, un qualificatif pour les Jeux olympique de la Jeunesse prévus à Buenos Aires en Argentine, du 6 au 18 octobre 2018.