A la une Actualités Social

Anosy – Démonstration de force des femmes

La célébration de la journée internationale des femmes sortait de l’ordinaire. Les femmes des quatre coins de l’île se sont donné rendez-vous dans la capitale.

Célébration massive. Les femmes des quatre coins de l’île se sont ruées vers Anosy, hier, pour célébrer la journée internationale des femmes. C’est une grande première dans les annales du 8 mars. Les associations des femmes des vingt-deux régions ont fait un long voyage pour rejoindre la capitale, dans le seul but de revendiquer le respect de leurs droits. Les femmes des partis politiques comme le Hery Vaovaon’i Mada­gasikara et l’Arche de la Nation (ADN), celles des trentaines de ministères, les partenaires techniques et financiers, les femmes de l’Église Adventiste, l’Apokalispy et le FVKFM, ont été aussi en présence massive à Anosy pour remplir le rang des manifestants.
Les femmes, habillées de façon traditionnelles ou en tee-shirt montrant leur appartenance, ont fait le tour du lac fraîchement rénové. La première Dame, Voahangy Rajaonarimam­pianina, était à la tête de ce défilé qui a duré autour de deux heures. Elle n’a pas manqué de prendre photo avec les participantes, pour marquer la journée.

Promotion
Ces femmes ont montré, hier, qu’elles n’ont plus peur de réclamer leurs droits et de dénoncer les violences et les maltraitances dont elles sont victimes. C’est un grand pas vers le respect des droits de la femme, lesquels sont encore bafoués. Beaucoup de femmes et de filles ne peuvent pas jouir de leurs droits, comme faire des études, travailler, avoir le même salaire qu’un homme pour un même diplôme et un même poste, choisir librement le nombre de ses enfants.
Depuis 2014, la première Dame a soutenu la promotion de la santé et de l’enseignement de la gente féminine, pour le grand besoin des femmes. Grâce à son initiative, des centres de formation professionnelle ont été ouverts dans plusieurs localités, des bibliothèques ont été implantées ici et là, la santé de la reproduction de la femme a été au centre de débat en 2016, ce qui a conduit à la révision de la loi sur le planning familial. Des centres de prise en charge des victimes de viol ont été créés dans des chefs lieux de districts, et ils s’étendront dans d’autres régions.
Voahangy Rajaonari­mampianina, au nom de toutes les femmes, a été reconnaissante envers le chef d’État et le membre du gouvernement, pour les efforts déployés pour le développement de la femme. Elle a, également, remercié les partenaires locaux et internationaux ainsi que les sociétés civiles pour leur appui. « Levons-nous pour défendre les actions déjà entreprises, à l’unisson », lance-t-elle à l’endroit de toutes les femmes malgaches.

Les femmes journalistes en fête

Dans l’allégresse. Les femmes journalistes à Antananarivo ont célébré, elles aussi et à leur manière, la journée internationale des femmes. Elles se sont retrouvées à l’Académie nationale des sports (ANS) à Ampefiloha, hier, pour se partager des moments d’allégresse. C’est la première grande réunion des femmes journalistes à Antananarivo.

Miangaly Ralitera