Politique

Détournement de fonds – Une ancienne chef CISCO sous les verrous

Près de 75 millions d’ariary. Tel est le montant du préjudice causé à l’État dans une affaire de détournement de deniers publics datant de 2016. Il s’agit d’un dossier de malversation financière qui concerne la Circonscrip­tion scolaire (CISCO), d’Anta­nanarivo.
La chef CISCO de l’époque des faits et, actuellement, directeur de cabinet d’une autorité communale figure parmi les accusés dans cette affaire. Le Bureau indépendant anti-corruption (BIANCO), a bouclé ses enquêtes récemment. Le dossier a alors, été transmis au Pôle anti-corruption (PAC). L’ancienne première responsable du CISCO d’Antana­narivo a été déférée, mercredi. À l’issue de son instruction, elle a été placée sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt d’Antanimora.
Abus de fonction, détournement de deniers publics et complicité sont les chefs d’inculpations soulevés dans le dossier déféré devant le PAC, mercredi. L’enquête ouverture par le Bureau d’Ambohidahy fait suite à une doléance anonyme concernant des actes de malversation qu’auraient perpétré l’accusée et ses complices. Aussi, « les enquêtes menées par l’équipe du BIANCO ont pu relever plusieurs dysfonctionnements ayant entraîné d’importants préjudices à ladite circonscription scolaire ».