Actualités Region

Antsirabe – Découverte d’une femme décapitée et démembrée

Triste fin pour cette mère de famille célibataire, qui s’occupe seule de ses trois enfants âgés de 6 à 14 ans. Décapité et démembré, son corps nu a été jeté au bord de la route de Vatofotsy, dans quatre sacs bien scellés dans lesquels sa tête, ses mains, ses pieds et son tronc y ont été respectivement enfouis.
Les sacs couverts de sang ont attiré l’attention du passager d’un cyclo-pousse qui y est passé vers minuit. Il a tout de suite alerté la police et c’est après les avoir ouverts que les policiers ont découvert qu’ils contenaient une dépouille humaine. Le visage plein de sang et la bouche scotchée n’ont pas permis au voisinage  de reconnaitre le corps.
Après avoir recousu les différentes parties du corps, les médecins et les enquêteurs ont envoyé la dépouille à la morgue du centre hospitalier de référence régional d’Antsirabe. Le bruit a couru dans la ville d’Eaux durant la journée d’hier et toutes sortes de personnes ont accouru à la morgue pour reconnaitre le visage de la jeune femme. Les responsables ont même dû fermer l’établissement tant les badauds, poussés par la curiosité morbide, ont été nombreux. Ce n’est qu’en début d’après-midi que la famille de la victime a appris la triste nouvelle. Ils l’ont tout de suite ramenée à son domicile à Antsirabe-Avaratra.
Un tel crime aussi cruel qu’atroce s’était déjà produit à Antsirabe, à la fin de juillet 2017. Jeté au même endroit, suivant le même mode opératoire, les deux victimes de meurtre, étaient des femmes de la nuit. Des lettres et des photos  parlant d’amour et de drogue ont été découvertes dans l’un des sacs  mais on ne sait pas encore si cela servira d’indice pour les enquêteurs ou  si cela n’est qu’une fausse piste créée par les auteurs de cet acte pour détourner l’attention de la police.

Angola Ny Avo