Culture

Septième ART – Le film « Razana » entre en compétition à Clermont-Ferrand

Dans le cadre du Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand, le film « Razana » de Colorful Film va avoir sa première internationale dans la sélection Regards d’Afrique.

Bonne visibilité. L’œuvre du réalisateur Haminiaina Ratovoarivony intitulée « Razana » a été sélectionnée pour entrer en compétition au Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand qui se déroulera du 1er au 9 février.
Sorti en juillet 2018, ce film de fiction de quinze minutes raconte l’histoire d’un Malgache homosexuel ayant vécu à Paris. Après la mort de son compagnon, il revient à Madagascar pour rencontrer sa « belle famille ».
Après son inscription à ce festival, « Razana » a été vu et débattu au sein du comité national de sélection, composé de onze personnes, pour enfin figurer parmi les sélectionnés. « Quand on a un long-métrage, on rêve d’aller au festival de Cannes. Quand on a un court-métrage on désire aller au Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand. On est super content d’annoncer que notre film Razana va avoir sa première internationale au Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand, dans la sélection Regards d’Afrique. Le Festival du court métrage de Clermont-Ferrand est aujourd’hui la plus importante manifestation cinématographique mondiale consacrée au court métrage, en termes d’audience et de présence professionnelle. C’est le deuxième festival de cinéma en France après celui de Cannes », fait savoir Haminiaina Ratovoarivony de Colorful Film.
Produit par Colorful Films et Amy Productions et mis en scène par Haminiaina Ratovoarivony, « Razana » laisse voir le talent de différents acteurs tels que Florence Razafindralambo, Mialy Ralaiarisoa, Andriamahavonjy Lucka, et Gege Rasamoely dans les différents rôles. Ce film « Vita malagasy » sera en projection huit fois dans différentes salles pendant ce festival, avec six autres produits cinématographiques de différents pays. « Inhlawalo » de Lamar Bonhomme d’Afrique du Sud, « Théâtre urbain » de Nelson Makengo du Congo, « Les pastèques du Cheikh » de Kaouther Ben Hania de Tunisie, « Lucia No Ceu Com Semaforos » d’Ery Claver d’Angola, et « Bukukakkono » de Tukei Muhumuza d’Oungada, tiennent en lice ce produit malgache, lors de cette compétition.
A noter que le Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand a enregistré plus de cent soixante mille entrées en 2017, selon les informations recueillies sur son site. Cette édition 2019 a enregistré un nouveau record, celui du nombre de films reçus, au nombre de neuf mille deux cents. Cent cinquante-quatre pays sont inscrits dans la compétition internationale.