Actualités Faits divers

Ivory – Eboulement fatal au cours d’une veillée mortuaire

Un glissement de terrain a tué huit personnes, dont un bébé de 11 mois, à Ivory nord, dans la commune urbaine de Fianarantsoa, dimanche vers 22h.

Catastrophi-que. Un pan de montagne s’est écroulé sur une maison, à Ivory nord près du cercle des cheminots, dans la commune urbaine de Fianarantsoa, dans la nuit de dimanche à hier. Le bilan s’est établi à huit morts, dont quatre enfants. Le drame a frappé la famille en plein rituel de deuil. Une forte pluie et un vent à décorner les bœufs qui se sont abattus sur la région de Haute Matsiatra depuis le weekend ont été à l’origine de cet éboulement meurtrier,
selon le constat des forces de l’ordre. Il était aux alentours de 22h. La famille endeuillée était en train de prononcer et chanter une oraison funèbre lorsque le terrain s’est affaissé et a charrié la maison.
« Deux précautions valent mieux qu’une, je me suis assise près de la porte principale et c’est pour cela que je m’en suis sortie vivante », a indiqué une rescapée. Une centaine d’individus, civils et militaires ont participé aux opérations de secours. Les déblaiements s’annoncent en revanche compliqués du fait que la pluie continuait à tomber jusqu’au petit matin , fragilisant le massif. Les huit victimes âgées de 11 mois à 43 ans, ainsi que le corps du défunt ont été retirés des décombres à l’aide d’une tractopelle et des travaux communautaires. Les voisins et les secouristes se sont finalement arrêtés de rechercher d’hypothétiques survivants, hier matin.

Appel aux dons
Les dépouilles des victimes ont été acheminées par une ambulance vers les locaux de la région de Haute Matsiatra. La famille fera la levée du corps après qu’un hommage soit rendu aux victimes, selon les informations du service de communication de la région locale, dans un entretien téléphonique, hier à 10h 27.
À la suite de ce drame, le maire de la commune urbaine de Fianarantsoa, Irma Juliandres Harilalaina fait appel à la solidarité pour apporter des aides aux sinistrés. Ce sera également un soutien rapide aux victimes des intempéries torrentielles et du cyclone AVA qui a touché la région. « Aucun chiffre exact n’est pour le moment disponible, mais on enregistre, à l’heure actuelle une centaine de sans-abri », a confié un confrère local.
Une source à la mairie a précisé que les victimes de l’éboulement venaient du district de Fandriana, commune d’Amboasary et de Sahambavy.

Hajatiana Léonard