Social

Météorologie – Un cyclone tropical dans les parages

Alcide se rapproche des côtes Nord-Est de Madagascar.

Cette saison cyclonique 2018-2019 s’annonce houleuse. Le premier cyclone s’est formé quelques jours après le début de la saison.

Un cyclone tropical s’intensifie rapidement non loin de la Grande île. « Il a été baptisé Alcide, hier soir (ndlr : mardi à 21 heures). Ce matin (ndlr : hier matin), il a été au stade de forte tempête tropicale et cet après-midi (ndlr : hier à 15 heures), il est devenu un cyclone tropical », explique Tody Solohary, technicien auprès du service de Prévision météorologique à Ampandrianomby, hier. Les conditions environnementales dans l’océan Indien ont expliqué ce renforcement du système.
Son épicentre a été localisé à 825 kilomètres au Nord-Est d’Antalaha, hier, vers 15 heures. Un vent de 120 kilomètres par heure et des rafales de vent de 168 kilomètres par heure l’ont accompagné, hier. Il se rapproche lentement de nos côtes, en se déplaçant vers l’Ouest-Sud-Ouest, à une vitesse de 13 kilomè­tres par heure. Malgré cette intensité, ce cyclone n’affecte pas encore le temps à Madagascar. Et jusqu’ici, il n’y a pas encore d’alerte cyclone pour l’île. « On verra son évolution jusqu’à la fin de semaine. Selon nos prévisions, il restera à ce stade de cyclone tropical, aujourd’hui et demain (ndlr : mercredi et jeudi)», rajoute Tody Solohary. Les prévisionnistes à Ampandria­nomby prévoient, en outre, qu’Alcide ne touchera pas terre.

Non écarté
Madagascar n’est pas totalement à l’abri de ce phénomène. Sur le site web de cyclone océan Indien, il est mentionné, « Il faudra surveiller l’évolution du phénomène qui pourrait adopter une trajectoire le rapprochant de Madagascar alors qu’il serait en fin de vie. Les restes d’Alcide pourraient ramener de l’humidité sur le Nord-Est et la pointe Nord de la Grande Île, la semaine prochaine ».
Il s’agit du premier cyclone du bassin Sud-Ouest de l’océan Indien. Un à trois cyclones sont prévus toucher Madagascar, en cette saison cyclonique qui dure jusqu’en avril. Le Bureau national de la Gestion des risques et catastrophes (BNGRC) s’est déjà préparé à tout çà, à savoir, les formations, les équipements, le prépositionnement, et surtout le renforcement de capacité de chaque intervenant et partenaire de mai à novembre. Actuellement donc, nous sommes fin prêts à faire face à ces types d’aléas. « Je souligne que l’aléa n’est pas que le cyclone », rassure Thierry Venty, secrétaire exécutif du BNGRC. Il rajoute : « Au moment où je parle, je peux vous assurer que nous disposons de bons moyens pour faire face à tous types d’aléas ici à Madagascar ».

Don de l’ambassade de Chine au BNGRC

L’ambassade de Chine réitère son appui au BNGRC. Il a offert sept cent quatre-vingt-sept couettes d’une valeur de 50 000 000 d’ariary, mardi. « Elles seront distribuées dans les grands centres de prépositionnement », indique Thierry Venty. La République Populaire de Chine est un partenaire traditionnel de Madagascar. En 2017, le BNGRC a reçu des dons du gouvernement chinois pour venir en aide aux sinistrés, à savoir des tentes, des moustiquaires, du riz.