Politique

Fianarantsoa – Rajoelina fait course en tête

Le calme avant l’euphorie. La ville où l’on apprend le bien a entamé l’élection dans un calme dominical, hier matin, pour terminer la soirée dans une ambiance de fête lors du dépouillement des résultats de vote. Sur les trente six candidats, seuls deux noms emargeaient du lot. Le candidat du Mapar et celui du TIM raflent la mise à l’avantage d’Andry Rajoelina qui caracole en haut de l’affiche dans beaucoup de bureaux de vote. Dans certains quartiers comme Saha­lava, Talatamaty et Mokana, celui qui porte le dossard numéro 13 est presque plébiscité par les électeurs. Son état major politique local qui a pris quartier à Ambalakisoa jubile déjà. De l’autre côté, celui du TIM qui a son siège régional à Ambalapaiso se résigne déjà à la seconde place et avance des résultats partiels et provisoires au niveau national et parle d’une victoire de leur candidat. La guerre de communication prend place des deux côtés. Sitôt le dépouillement de vote fini, Fianarantsoa a retrouvé son calme habituel.
À dix heures du soir cette nuit, les procès verbaux tardaient encore à venir au siège du CENI à Andohanatady sauf ceux du fokontany d’Ambatolahikisoa tout près. Dans les quartiers généraux des candidats, ce fut la même chose. Les délégués de vote trainaient les pieds. Mais l’acheminement des résultats provisoires par voie téléphonique a permis aux ténors des partis de faire la simulation de vote et avoir une certaine idée des résultats provisoires. Les résultats complets sont attendus pour ce matin.

Calme relatif
Dans l’ensemble, le scrutin s’est déroulé sans incident majeur dans la plupart de 159 bureaux de vote qui composent les sept arrondissements de Fianarantsoa I. La plupart des électeurs ont pu voter tôt le matin car rares étaient les bureaux de vote qui ont décalé de quelques minutes l’heure de l’ouverture afin de régler des détails et mettre en place des procédures pour le bon déroulement du scrutin. Les petits problèmes ont tourné majoritairement autour de la liste et de la carte électorale. À Beravina, beaucoup sont les électeurs qui on attendu la dernière minute pour aller chercher leur carte électorale et ont été contraints de les chercher en plein air tout près des bureaux de vote. Un autre cas de petit souci s’est passé à Talatamaty où l’initiative prise par les délégués et les membres d’un bureau de vote de faire signer d’avance le bulletin unique présent pour gagner du temps a été contesté par des électeurs.
La tendance du résultat du vote à Fianarantsoa n’a pas surpris. Durant la propagande, la scène a été dominée par trois candidats, avec seulement quelques uns qui ont essayé de se frayer une petite place. Mais la bataille électorale s’est muée en guerre de moyens et de communication. Pour certains, la cause est déjà perdue d’avance. À l’image du candidat n°4, Dama, qui n’a pas pris la peine d’envoyer des délégués de vote. Et vu le nombre réduit des délégués présents, bon nombre de candidats ont pris la même mesure.

Mamy Andrianarison

4 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Samy manana ny safidiny ny olona tsirairay ka tokony izay no hajaina ary manamarika ny maha mangarahara tanteraka ny fifidianana ihany koa izany amiko. Ny fahavitan’ny fifidianana madio no fandresena lehibe hoan’ny malagasy iray manontolo

  • Eny eh mitarika izao ingahy andry rajoelina any fianarantsoa fa kosa amin’ny faritra sasany mety tsy izy no mitarika, ary aoka ny vokatra ofisialy no jerena fa tsy ny vokatra vonjy maika satria izao dia efa misy kandida milaza ho mpandresy sahady nefa ny fifidianana mbola tsy vita akory toy ann’y ingahy ravalomanana ohatra.

  • Toerana iray tsy afaka hamaritana ny tanjaka fa ny vahoaka malagasy rehetra miray hina no vahaolana ho an’ny firenena! Aza manaiky sarahin’ny hevitra tsy mitovy isika fa ndao haneho fa iray tsy mivaky ny malagasy

  • Chacun a ses propres choix,donc ,tous le monde devraient respecter le choix de l’un et de l’autre,l’élection est terminé,nous devons être unis de la même manière car notre objectif est de créer un bon président,nous devrons obéir le président élus parce parce qu’il est élus de manière transparente.