Faits divers

Ambalakindresy – Le convoi de fonds du FID attaqué

La Nissan dont le chauffeur a succombé  à ses blessures.

Des bandits munis de quatre fusils kalachnikov ont assailli un convoi des fonds d’intervention pour le développement (FID), mardi vers 14h 30, à Ambalakindresy.

Effarant. Le convoi de la direction interrégionale des fonds d’intervention pour le développement (FID) de Fianarantsoa a été attaqué par une bande des coupeurs de route armés jusqu’aux dents, mardi vers 14h 30, à Ambalakindresy. À deux kilomètres d’Ambalarano, cette attaque coûtant la vie à un chauffeur et blessant un membre de l’équipe a été perpétrée au milieu de la route secondaire vers Manan­droy. Après avoir accompli leur mission, la distribution de bourse familiale pour environ deux cent neufs ménages, à Ankarenana, l’équipe allait regagner les villages de Tsarafody et Ambalarano quand elle est tombée dans l’embuscade.
Un motard avait précédé le convoi. Sur les lieux, quatre jeunes hommes munis de kalachnikovs l’ont immobilisé avec une barrière. Il s’est fait dérober son téléphone et son argent. Le 4×4 de marque Nissan des FID venait après lui et a ainsi été pris au piège. Les bandits sont sortis d’un côté de la chaussée et ont ouvert le feu. Le projectile a été tiré depuis le côté droit du chauffeur. Il est passé par les épaules de la femme assise devant avant de frapper le conducteur.

Butins
Ils étaient cinq individus à bord de ce tout-terrain. Ils ont été dépouillés de leur argent et leurs portables. Affolé suite aux menaces et violences, l’un d’entre eux a indiqué que le pactole que ces bandits cherchaient était dans le véhicule suivant.
La dernière voiture de marque Hyundai Starex transportant une équipe d’un opérateur mobile collaboratrice des FID est apparue. Son conducteur n’a rien pressenti alors que la moto et la Nissan restaient toujours sur place. Il ne s’était rendu compte qu’il s’agissait d’un assaut qu’à quelques mètres, après avoir vu la vitre fracassée du 4×4. « Il avait vu deux hommes, comme des simples campagnards traversant la route, près du 4×4. Ces individus s’étaient approchés alors qu’il tentait de faire marche arrière », racontent nos sources auprès de l’association.
Le conducteur de la Starex a immédiatement capitulé et négocié avec la bande. « Il lui a dit de prendre ce qu’elle voulait», ont indiqué les mêmes sources. Ces malfrats renforcés par une nouvelle troupe ont quand même tenté de le frapper avec un coupe-coupe, mais le chauffeur a su s’esquiver, selon les toujours les informations.
Après que les bandits ont quitté les lieux avec leurs butins s’élevant à peu près à sept millions d’ariary, les blessés ont été conduits au centre hospitalier de base de Manandroy où ils ont reçu les premiers soins. Puis, le chauffeur a été transféré vers Fianarantsoa, mais il ne s’en est pas sorti vivan, ayant perdu trop de sang. La gendarmerie a été alertée vers 15h 30, alors que les brigands étaient déjà hors de portée. Selon elle, cet axe est très dangereux.
Cette bourse familiale fait partie des projets de la Banque mondiale et du ministère de la Population confiée aux FID.