Politique

Marcelin ANDRIANTSEHENO – « Il nous faut une politique noble »

Un développement endogène. Candidat à l’élection présidentielle, le professeur Marcelin Andriantseheno, porte-étendard du parti TAFAJIABY, s’est présenté à quelques journalistes, à Antsahabe, lundi. Il a fait part de son programme de développement qui, selon ses explications, sera basé sur « une économie endogène», avec comme principale locomotive les richesses et compétences nationales.

Ce professeur en neurologie se veut aussi porteur « d’une politique noble ». D’une politique qui, comme il l’explique vise à organiser la société pour un développement harmonieux et non pas à se limiter à la lutte pour le pouvoir. « Ceux qui veulent diriger doivent apporter des changements conséquents pour le bien-être de la population en cinq ans. Sans quoi il doit avoir l’honnêteté intellectuelle de ne plus se représenter », soutient-il en égratignant les candidats ayant déjà été au pouvoir.

Le candidat du TAFAJIABY explique son engagement dans la présidentielle par le fait qu’il souhaite faire valoir sa vision et ses idées. Outre le développement endogène, le professeur veut faire de Madagascar « un vrai État nation ». A lui d’ajouter, « j’ai voulu me présenter à la présidentielle, en 2013, mais les incertitudes sur les règles du jeu m’en ont dissuadé. Je suis candidat, aujourd’hui, parce que j’estime qu’il faut le faire tant que j’en ai encore la force». Etant un technicien, à la base, il soutient, « il faut que l’on s’engage dans la politique, sinon nous serons les jouets des politiciens ».

 

4 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • araka ny fomba fijeriko dia, efa politika tsara lamina izao ataon’ny filoha Hery izao, izany hoe fametraham-pialana arakin’ny lalam-panorenana, ary fitondrana feno asa sy VINA. ko inona indray no mbola ho resahana ohatr’izay.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité