Social

Éducation – La stratégie nationale de l’alphabétisation lancée

Les partenaires en matière d’alphabétisation sont venus nombreux à Anosy, hier, pour célébrer la Journée internationale de l’Alphabétisation. Ensemble, ils promettent de faire leur maximum pour vaincre l’analphabétisme, en l’occurrence, de réduire à 25% le taux d’analphabétisme chez les jeunes de 15 ans et plus, d’ici 2030. La Stratégie nationale de l’Alphabétisation (SNA), présentée dans le cadre de cet évènement, veut que le nombre de personnes bénéficiaires des cours augmentent. Prochainement, le ministère de l’Éducation nationale, à travers la direction de l’Éducation préscolaire et de l’alphabétisation (DEPA) avec l’appui des Nations Unies, va entamer une campagne de sensibilisation dans le Sud de l’île, là où on dénombre plusieurs analphabètes. « Les activités seront menées de Betroka à Taolagnaro», précise Arthur Mananjaona Ravelonjanahary, directeur de l’Éducation préscolaire et de l’alphabétisation. À la fin de cette mission, les personnes cibles devront pouvoir améliorer leur niveau de vie, sans s’initier à des actes de banditisme.
Ces objectifs ne seront atteints, qu’une fois le nombre d’associations et/ou personnes qui s’investissent dans cette mission augmente. La DEPA envisage, alors, de laisser le champ libre à tous ceux qui sont intéressés. « Avec la SNA, nous proposons d’établir une méthodologie plus souple, afin que tout le monde puisse y participer. Ainsi, on n’exigera plus de personnes spécialisées dans le domaine pour pouvoir enseigner», ajoute Arthur Mananjaona Ravelonjanahary. La mise en place de Centre d’alphabétisation et de ressources (CAR) dans chaque région va de pair avec cette campagne.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité