Faits divers

Braquage de La Gastro Pizza – Deux individus reconnaissent avoir tué les vigiles

Les investigations sur le braquage avorté de La Gastro Pizza donnent des résultats. Ainsi, six personnes ont été arrêtées, dont les présumés meurtriers des deux agents de sécurité.

L’enquête avance. Six individus, soupçonnés d’être impliqués dans l’attaque suivie de meurtre au restaurant La Gastro Pizza sis au By Pass, sont arrêtés par la police. Selon la déclaration des forces de l’ordre, deux d’entre eux ont avoué avoir tué les deux agents de sécurité. L’un d’eux est même présumé être le cerveau de l’opération criminelle de braquage avorté, dans la nuit du dimanche 26 au lundi 27 août.
Quatre des six personnes arrêtées sont des employés de cette enseigne de restauration. De fait, certaines d’entre elles sont des collègues de travail des deux agents de sécurité assassinés sauvagement tandis que d’autres sont des cuisiniers, voire chef de cuisine.

En tout cas, l’enquête n’est pas encore close car les investigations de la police continuent. La bande escomptait dévaliser tout l’argent contenu dans le
coffre-fort. Mais l’opération a échoué et s’est terminée par le meurtre des deux employés de La Gastro Pizza.

Permission
Les limiers de la police nationale ont alors reçu quelques informations, le mercredi 29 août, permettant de faire évoluer l’enquête.
« Nous nous sommes déplacés à Antsirabe pour y appréhender l’un des braqueurs. Finalement, celui-ci a été retrouvé à Ambatofinandrahana. Il a avoué sa participation à l’opération criminelle. Une autre personne, travaillant à La Gastro Pizza d’Analakely, a été également citée et arrêtée », a révélé le commissaire François Rakotomalala, commandant au sein l’Unité spéciale d’intervention (USI) de la police nationale.

Par ailleurs, de forts soupçons ont pesé sur deux agents de sécurité. Tous les deux avaient déposé une demande de permission au lendemain de l’enterrement de leurs collègues poignardés.

« Quelques-uns des employés impliqués dans le braquage meurtrier comptent plus d’une quinzaine d’ancienneté au sein de cette chaîne de restauration. Ils connaissent beaucoup de choses sur elle. De même, les deux vigiles les auraient reconnus d’où leur assassinat », a mentionné l’officier de police Rinah Nirina, chef de la section n°5 de la Brigade criminelle.

Nantenaina Njanahary