L'Express de Madagascar

Vol d’ossements humains – Un casseur de caveaux jeté en prison

Surpris en possession d’une vingtaine d’os longs humains, un casseur de caveaux a été mis au frais, par le parquet de Toamasina, la semaine passée. Alors qu’il était sur le point de prospecter un acheteur de ses butins, il s’est fait piéger par la police de la sûreté urbaine (SUT), le vendredi 27 juillet. Les enquêteurs sont encore aux trousses de deux autres coauteurs, selon les dernières informations recueillies. « Celui mis à l’ombre était commerçant de vanille et girofle avant que l’idée de vol d’ossements ne lui vienne en tête », a signalé un détective de la SUT.

Le dimanche 15 juillet, ils étaient trois à projeter de piller une sépulture à Ambo­disakoana-Vatomandry. L’un d’entre eux est membre de la famille, propriétaire du tombeau. « Il savait comment l’ouvrir, ainsi que le nombre des défunts qui y sont enterrés », relate le même informateur. Après avoir établi un mode opératoire, le trio est passé à l’action. Puis, il est reparti avec les os longs sans laisser aucune trace. Un renseignement est parvenu aux forces de l’ordre, selon lequel un quidam cherchait du saphir blanc à acheter, dans le district de Mahanoro.
Des éléments ont alors été déployés à la gare routière d’Ambolomadinika pour surveiller toute personne suspecte, et ils ont mis la main sur l’un des casseurs, le 27 juillet. Il a reconnu ses actes avant d’être placé sous mandat de dépôt.