Faits divers

Attaque sur la RN1 BIS – Un 4×4 pris dans un guet-apens

Une embuscade tendue par des bandits de grand chemin a fait un mort et quatre blessés par balle à Morafenobe. Un 4×4 de MadaOil était la cible.

C’est la deuxième fois que le 4×4 de MadaOil est la cible des dahalo sur le même tronçon. Hier vers 8 heures, des bandits de grand chemin ont fait des victimes, au niveau d’Andolosilamo, entre Ankalalo et Beravina, dans le district de Morafenobe. Le bilan s’est établi à un mort, un agent de la sécurité civile de 25 ans, et quatre blessés par balles. Parmi ces derniers, figurent deux gendarmes, selon le lieutenant- colonel Adolphe Tovolahy, commandant du groupement de la gendarmerie de Melaky.

Le tout-terrain venant de Tsimiroro, à Ankondromena, se dirigeait vers Tsiroanoman­didy pour regagner Antana­narivo quand la bande armée lui a coupé la route sur ce lieu saillant. Sept personnes se trouvaient à bord, dont trois gendarmes d’escorte. Sur son passage, quatre coups de feu successifs ont été tirés du haut d’un talus. « On ne connaît pas exactement le nombre de malfaiteurs », poursuit le commandant de groupement que nous avons eu au téléphone, hier.

Ces coupeurs de route ont visé le côté droit du véhicule sur lequel étaient placés les éléments des forces de l’ordre. Les balles qui ont tué le vigile et blessé quatre des passagers sont des chevrotines. Neuf impacts ont été également relevés sur le rétroviseur droit. La dernière vitre latérale a apparemment été fracassée.
Les tireurs ont néanmoins raté le chauffeur qui a immédiatement réussi à engager une vitesse maximale pour se tirer de ce guet-apens, sinon les conséquences auraient été tragiques. En même temps, les gendarmes ont riposté sur les malfrats pour tenter de les dissuader.

Évacuation
Le conducteur ne s’est arrêté qu’à Beravina où se trouve un hôpital. L’une des victimes a succombé en cours de route, tandis que les médecins ont tout de suite pris en main les quatre blessés. Une ordonnance d’évacuation sanitaire des gendarmes a été vite faite. « L’un d’entre eux a sombré dans l’inconscience sous le coup d’une importante hémorragie, surtout interne. Un plomb logé dans son omoplate reste à extraire », confie une source hospitalière à Beravina, hier vers 17h.
Les responsables de MadaOil sont venus sur place avec les autorités locales pour trouver un moyen de les transférer vers la capitale. Aux dernières nouvelles, ils devraient être héliportés.