A la une Faits divers

Noyade à Andraisoro – Un enfant emporté par les crues

Les sapeurs plongeurs continuent à rechercher dans la rizière inondée.

Il faisait déjà nuit et les sapeurs plongeurs ont arrêté de rechercher un collégien de 14 ans porté disparu, depuis hier à 15h, à Andraisoro.

Triste sort d’un garçon de 14 ans, élève au collège d’enseignement général (CEG) d’Avaradoha, hier après-midi. Il est toujours porté disparu après avoir été charrié par les crues d’un cours d’eau, tout près de chez lui, à Andraisoro.
Aux dernières nouvelles, les sapeurs-pompiers, dont deux plongeurs appelés à intervenir, ont arrêté de le rechercher puisqu’il faisait déjà nuit. Ils ont rejoint leur camp dans un véhicule de secours et devraient reprendre le travail ce jour, suivant les explications de commandant Randrianarisoa, responsable de l’organisation des secours des sapeurs-pompiers de Tsaralalàna, joint par
téléphone hier à 20 heures. La famille continue à parcourir les lieux la nuit.
Les habitants du quartier, parmi lesquels l’émotion reste toujours vive, sont venus nombreux sur place pour passer le canal au
peigne fin, ensemble, pendant plusieurs heures. Ils n’ont malheureusement pas retrouvé l’enfant. Avec l’aide des pompiers, ils se sont ensuite déplacés vers le fokontany de Tsarahone­nana pour terminer dans une rizière à Ampanotokana où sont évacuées les eaux.
Certains d’entre eux ont encore attendu que le niveau de la crue ait entièrement diminué pour prospecter une nouvelle fois le gué. D’autres semblaient perdre espoir et ne plus espérer retrouver la victime vivante. Ils étaient là depuis le début de la recherche au moment où il pleuvait encore des cordes.

Avec ses deux camarades
Le garçon en compagnie de ses deux camarades de classe était sur le chemin vers la maison quand le pire s’est produit. Cela s’est plus exactement passé près d’un bac à ordures, à côté de Fofifa, non loin de chez lui.
Il a perdu l’une de ses sandales dans le canal inondé et a subitement glissé quand il a tenté de la récupérer. Du coup, les trombes l’ont
brutalement emporté. « Ses deux amis ont tout de suite crié à l’aide, mais il était déjà trop tard puisqu’il ne se trouvait plus à l’endroit où il est tombé », a raconté une habitante du quartier. Cette dernière s’est précipitée sur les lieux après l’alerte. Rapidement, plusieurs personnes se sont également amassées et se sont mis à la recherche. Celle-ci s’est avérée infructueuse.
La famille de la victime a prié les sapeurs-pompiers de continuer les recherches pour repêcher leur très cher, mais ils ont refusé de travailler dans la nuit, selon les explications reçues. Jusqu’à l’heure où nous mettons sous presse, aucune trace susceptible de découvrir l’enfant n’a été relevée dans la rizière.