Region

Menabe – Le délestage empire à Morondava

Le centre-ville de Morondava se retrouvera encore dans le noir pour une durée indéterminée. 

Les coupures d’électricité dans la capitale du Menabe s’intensifient. Un incendie s’est produit dans les locaux de la Jirama.

État presque critique. Un des groupes électrogènes de la compagnie nationale d’électricité dans l’agence de Morondava a pris feu, hier au petit matin. Selon le rapport des responsables de la Jirama, l’incident s’est produit vers 1 h30 du matin. Depuis cet incendie, la distribution d’électricité dans la capitale du Menabe s’est retrouvée réduite de plus de la moitié de la puissance habituelle.
« L’incident impacte la distribution d’électricité à Morondava car la puissance disponible est de 500 kW pour une puissance jour de 1 300 kW et une pointe nuit d’environ 2 300 kW », annoncent les responsables de la compagnie. Les flammes ont été maîtrisées à temps et aux dernières nouvelles, complètement éteintes. À cause de cet incendie, la mise en place d’un délestage
tournant en électricité a été annoncée dans la ville, prévu toutes les quatre heures de 8 heures du matin à 16 heures. Un délestage qui se
prolongera la nuit de 18 à 22 heures, toujours selon la Jirama.

Coupure d’eau
« Nous n’avons plus de courant depuis ce matin. Au début, nous avons pensé que c’était un délestage économique comme nous le vivons tous les jours, dans la mesure où nous subissons quotidiennement jusqu’à trois ou quatre heures de coupure de courant depuis bien longtemps », déplore un habitant de la ville qui ajoute : « L’absence d’électricité en soi n’est plus vraiment étonnante puisqu’on arrive à vivre avec. C’est plutôt l’eau qui n’arrive plus à nos robinets depuis cet incendie, qui nous embarrasse le plus. »
De son côté, la Jirama est à pied d’œuvre dans la recherche d’une solution afin de rétablir à la normale l’approvisionnement en électricité dans la ville et ailleurs. « Les techniciens sont encore en phase de diagnostic donc nous ne pouvons pas encore nous prononcer quant au rétablissement à la normale de l’approvisionnement en électricité de la ville », concluent les responsables de la compagnie nationale.