Politique

7 Février 2009 – Retour aux commémorations officielles

Le dépôt de gerbes à la stèle du 7 février a été suivi d’une cérémonie solennelle à Ambohitsorohitra.

Solennité retrouvée. Pour son dixième anniversaire, la commémoration des événements meurtriers du 7 février 2009, ont retrouvé une dimension étatique. La cérémonie organisée, hier, à Ambohitsorohitra, lieu du drame, a vu la présence de tous les responsables étatiques avec Andry Rajoelina, président de la République, au premier rang.
Les commémorations de cet épisode sanglant des manifestations populaires de 2009 a peu à peu pris des allures de « formalité », durant l’administration La journée de mémoire, diffusée en direct sur les médias publics, a démarré par un dépôt de gerbes de fleurs devant la stèle en l’honneur des victimes.
Le président de la République, accompagné des membres du gouvernement et des figures des événements politiques de 2009, a ensuite, rejoint le jardin du palais d’Ambohi­tsorohitra, où a été donné un culte. Le parterre d’invités a aussi, été composé des personnalités ayant marquées le mouvement populaire de 2009, les familles des victimes.
Les noms de chaque victime ont été cités un par un et leur photo collée sur un tableau en forme de colombe. « Nous ne pouvons pas oublier les victimes. (…) Que pareil événement où des Malgaches tuent d’autres Malgaches, ne se reproduise plus jamais, qu’importent les divergences de vue politique », a déclaré le chef de l’État.
« (…) Projetons-nous dans l’avenir. Le moment est venu de sauver notre nation. Le chemin que nous avons traversé était difficile. (…) Nous avons un devoir face à l’histoire du pays. (…) Les vies perdues, toutes les luttes menées dans le pays ne seront pas vaines (…) Aujourd’hui le soleil du changement se lève et tous les Malgaches bénéficieront de ses rayons », a ajouté Andry Rajoelina, dans son allocution.

 

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Paix aux âmes des victimes et un grand respect ! Si Marc ravalomanana à tout simplement accepter de démissionner sans donner ordre de tiré rien de cela n’est arrivé!!

  • Paix aux âmes des victimes et un grand respect ! Si Marc ravalomanana à tout simplement accepter de démissionner sans donner ordre de tiré rien de cela n’est arrivé!!

  • La commémoration des événements des manifestant meurtre et disparu du 07 février 2009 à Ambohitsirohitra, le président de la république Andry RAJOELINA est déjà prouvé un grand respect. Paix aux âmes des mort