Faits divers

Vatofotsy Antsirabe – La tension reste tendue dimanche

La foule en furie n’a pas cédé. Dimanche vers 14h 30, les forces de l’ordre ont encore fait exploser du gaz lacrymogène pour la disperser devant la quincaillerie d’un présumé meurtrier à Vatofotsy.
Les habitants du quartier ont été assourdis par une série de détonations. Les magasins ont fermé et la route obstruée par une foule s’opposant à un escadron mixte. La charge a continué jusqu’à 20h, selon les
témoignages des riverains, joints par téléphone, hier.
Ce tollé a commencé samedi après que ces citadins d’Antsirabe aient appris l’arrestation d’un jeune homme présumé auteur de meurtres en série.
Ce coup de filet a eu lieu deux jours plus tôt et le suspect mis en examen a fini par tout avouer. « Il a fait trois victimes. La dernière était une jeune fille de 17 ans, retrouvée morte dans la soirée du Nouvel An, près de la gare. Des vidéos montrant la façon dont il a assassiné et abusé de la jeune fille ont été prises dans son téléphone », selon les premiers éléments de l’enquête.
Ses parents trempés dans ce crime se sont fait également arrêter. C’est là que la foule s’est rapidement
formée pour crier haro sur eux. Elle a finalement saccagé et pillé leur maison située à Dalle et leur quincaillerie à Vatofotsy.
Des éléments de l’État-major mixte opérationnel l’ont alors dispersée à coups de gaz lacrymogènes depuis samedi jusqu’à dimanche soir. Des pilleurs ont même été embarqués au commissariat, selon des explications concordantes.