Culture

Troisième art – Oliva fait une ode à la femme déterminée

Les œuvres d’Oliva Hantanirina Rajoharison sont pleines de sensualité avec une vivacité de couleurs. 

Les œuvres de l’artiste plasticienne Oliva Hantanirina Rajoharison placent au premier plan la femme. Vivacité, sensualité, joie de vivre, et force de caractère.

Expressive. « Aime-moi », « Si tu pars », « Je t’aime », « La tendresse maternelle », « Ange déchu », Midnight bath », « Newly mum », « Vonimboahirana ». C’est par ces termes, par exemple, qu’Oliva titre ses œuvres. Avec une certaine profondeur, souvent taillés au couteau, ses tableaux expriment merveilleusement bien la joie de vivre de la femme épanouie. L’artiste n’hésite pas à tailler des vêtements pour les coudre sur une toile pour réaliser un tableau. Son imagination est sans limites et prend forme sur différents formats et différents supports avec un style figuratif dans l’abstrait.
Difficile de rester insensible devant les fruits de son travail. Qu’ils soient sur papier, sur toile, sur du tissus, ou en fer forgé, ils ont fière allure et attestent le talent de l’artiste. Elle a une longue expérience de l’art et de la vie. Oliva a commencé le dessin et la peinture bien avant l’école. Puis, elle a forgé son art au Goethe Institute d’Antananarivo dès ses neuf ans. Elle a vendu son premier tableau à quatorze ans. Et depuis 2015, elle a adopté le couteau pour mieux exprimer les nuances et les effets de relief pour réaliser ses tableaux. «Je suis femme. La détermination et le courage sont le fruit de l’amour et de la passion. Le succès ne s’acquiert pas en solo », confie-t-elle sans détour à propos du secret de son art. Et ses œuvres racontent de belles histoires d’une héroïne, la femme.

« Fang’Art’O »
Un clair de lune argenté, des corps rafraichis qui s’unissent sur le pont éclairé, dans un univers mystique pour une aventure fantastique caractérisent sa toile « Avec toi » évoquant un romantisme à sensation forte.
Oliva Hantanirina Rajoharison expose actuellement avec onze autres artistes plasticiens au Tahala Rarihasina à Analakely dans une exposition collective intitulée « Fang’Art’O » qui signifie mélanges. Naivo Haja, Le Ramah, Mistery, Mc Kamar, Nary Arthur, Dolph, Tofy, Adouard, Toky Andriantsilavo, Mahenina, Ants’Art Zo conjuguent leur talent et leur style respectif dans cette belle aventure avec un fort esprit de mélanges artistiques. Une centaine d’œuvres, tous styles confondus, y restent accrochées jusqu’au 15 janvier. Un vrai régal pour les férus du troisième art.