Culture

Artisanat – La teinture végétale de plus en plus utilisée

Les articles réalisés à partir de teintes végétales sont élégants et respectueux  de la nature. 

L’utilisation de teinture végétale présente plusieurs avantages. Le concept constitue un enjeu écologique et les articles réalisés sont faciles à entretenir.

Utilisation responsable. « Nous donnons une formation gratuite d’une durée de deux mois aux femmes démunies qui s’affilient à notre association. On leur apprend les techniques de teinture végétale et l’art du crochet en général. On leur fait comprendre aussi le danger de l’utilisation des produits chimiques pour l’environnement. Comme la plupart d’entre elles sont en relation directe avec la nature dans la vie quotidienne, elles sont très réceptives à la méthode dite biologique », explique Hortensia Rakotonanahary, chef d’atelier et formatrice de l’association Fusion Mada.
Les ingrédients nécessaires changent en fonction de la couleur à réaliser. Pelures d’oignon, boue, champignons d’eucalyptus, pétales de bougainvillier servent à obtenir respectivement du beige, du noir, du marron foncé, du rose, par exemple.

Permanent
« L’approvisionnement de ces matières pour la teinture végétale crée du travail pour un autre groupe de personnes. Kemba Hafejee, la fondatrice de l’association nous a transmis ses acquis et nous faisons constamment des recherches pour obtenir d’autres teintes», poursuit-elle.
L’association, fondée en 2016, regroupe une vingtaine de femmes dans la capitale et produit des accessoires de mode en crochet faits à base de raphia. Elle prévoit très prochainement une exposition à l’occasion des fêtes de fin d’année.
Les teintes végétales ne déteignent pas facilement. Les accessoires de mode réalisés avec des matières naturelles, teints d’une manière bio, ne risquent pas d’endommager la tenue de la personne en cas de pluie.
« On peut même les laver et les repasser. Le procédé de la teinture végétale prend plus de temps par rapport aux produits chimiques. Mais les avantages sont énormes. Les artisans et la clientèle doivent en être conscients », souligne-t-elle.
De plus en plus d’artisans adoptent cette technique responsable.