Faits divers

Arivonimamo – Un dortoir de l’orphelinat de la gendarmerie consumé

Embrasé. Le dortoir des filles de l’orphelinat de la gendarmerie d’Arivonimamo a été la proie d’un grave incendie, mercredi vers 22h30. Aucune perte en vie humaine ni blessé n’ont heureusement été déplorés. Les pupilles occupantes de la chambre ont perdu leur matériel scolaire et leurs biens dans ce sinistre. Cette nuit-là, un enfant qui a, le premier, constaté le départ du feu s’est précipité vers un garde. Puis, ce dernier a immédiatement appelé à l’aide et fait sortir tous les autres enfants de la maison. Le feu ne s’est pas propagé, laissant quand même de gros dégâts.
Lors de l’enquête et expertise effectuées par les hommes de la section des recherches criminelles de la gendarmerie, il s’est avéré qu’il s’agissait d’un incendie accidentel. La nuit même, des autorités locales se sont diligentées sur place pour apporter de l’aide.
De hauts responsables, à l’instar du secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie (SEG), le général de division Jean Christophe Randria-manalina, du commandant de la gendarmerie, le général de division Njatoarisoa Andrianjanaka, ainsi que leurs collaborateurs sont venus apporter des aides aux orphelins. L’association des femmes des gendarmes (FIVAZA), pour sa part, a ainsi fait un don. Ils ont encore sollicité les autres gendarmes pour collecter de fonds afin de secourir les victimes.