Social

Éducation – Des universités privées non conformes

La création d’une université est devenue un business dans le pays au cours de ces quelques années. Certaines ne délivrent même pas de diplôme légal.
Le nombre des universités privées ne cesse d’augmenter. Selon le ministère de l’Enseignement supérieur, nombreux sont les critères d’habilitation d’une université privée. Ainsi, elle doit appliquer le système LMD (Licence-Master-Doctorat) afin de pouvoir acquérir l’habilitation. La durée de l’habilitation est de cinq ans pour chaque université. Cette condition n’empêche pas l’existence d’universités non habilitées par l’État.
Des étudiants qui les fréquentent se plaignent de la qualité de leur formation.
« Nous payons des frais de scolarité élevés, pourtant nous ne pouvons pas obtenir notre
diplôme pendant trois ans d’études», soutient Tsiory Hasimbola, un étudiant dans une université privée.
Après trois ans, un mémoire de fin d’étude devrait être effectué. L’établissement ne délivre aucun diplôme, ni un certificat pour les étudiants sortants. Nombreux sont ceux qui ne peuvent pas trouver de travail adapté à ces études. « Les diplômes obtenus ne peuvent pas figurer dans notre curriculum vitae). Les entreprises n’ont pas confiance en notre diplôme », selon les propos d’un étudiant en multimédia.
Le ministère de l’Ensei­gnement supérieur est en train de vérifier les habilitations des universités privées. Les écoles de formation médicale, ou Paramed, sont les plus touchées. « Nous avons effectué des descentes sur terrain, à Mahajanga,et une école de paramédicaux a été fermée en 2017. De même, nous avons pris une mesure qu’aucune école de Paramed ne pourra être créée », annonce le Dr Blanchard Randria­nambinina, directeur général au ministère de l’Enseignement Supérieur.
Les vérifications sont en cours pour les autres universités qui ne sont pas encore habilitées. La liste de celles habilitées peut être consultée sur le site du ministère de l’Enseignement supérieur.

Narindra Andriamahefa

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité