Economie

Développement du numérique – Des TIC Bus sillonneront le pays

Le ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique met les TIC Bus en circulation. Un programme en partenariat avec Orange Madagascar.

Réduire la fracture numérique. Les jeunes des zones rurales seront priorisés dans ce programme de découverte et de promotion de la technologie et du digital. Six bus hightech, équipés d’ordinateurs de bureau et portables, de connexion internet et de groupe électrogène sont ainsi mis en circulation et partiront à la rencontre des jeunes, des femmes et des habitants éloignés. « Les TIC Bus permettent d’initier les habitants aux outils numériques, avec un accès gratuit à internet », a précisé Jean de Dieu Maharante, ministre des Postes, des télécommunications et du développement numérique (MPTDN).
Les TIC Bus viennent appuyer le programme « Numérique pour Tous », qui atteint déjà des zones éloignées comme Anakao ou encore Ambovombe Androy. « Il s’agit d’offrir la chance à tous de se familiariser avec internet et aux outils numériques ». Le ministre Maha­rante a fait savoir hier, durant la cérémonie de signature de convention de partenariat dans ce projet entre son ministère et l’opérateur Orange Madagascar, que
l’opérationnalisation des TIC Bus marque un grand pas effectué depuis sa nomination. « Malgré les évènements qui se sont passés au ministère, je suis particulièrement fier de pouvoir démarrer ce projet, un levier du développement national », s’est-il exprimé, sans doute pour expliquer le mécontentement des employés du MPTDN à sa prise de fonction. La situation s’est plus ou moins améliorée depuis.

Supercodeur
Le taux de pénétration d’internet reste encore faible, malgré une légère augmentation du nombre d’utilisateurs. L’on en dénombre 1,9 millions au mois de janvier 2018, soit un taux de pénétration de près de 7%, contre 5,42% en 2017. Le soutien d’Orange Mada­gascar se traduit par la conne­xion internet et les équipements de connectivité aux bus, ainsi que l’apprentissage des premiers pas sur la toile.
« Le programme Super­codeur, destiné aux jeunes filles et garçons de 9 à 14 ans par exemple, consiste à susciter des vocations auprès enfants, grâce à la découverte du numérique, car il ne faut pas oublier que la révolution numérique est inévitable », précise pour sa part Benja Arson, directeur général par intérim d’Orange Madagascar. À lui d’ajouter que le numérique transforme les manières de travailler et « contribue à l’amélioration du quotidien de chacun ».
Le Supercodeur est un programme d’initiation au codage informatique, qui utilise des logiciels scratch, à travers des aperçus ludiques, simples et pédagogiques lors d’ateliers collectifs. « Le logiciel stimule la créativité, tout en ayant la possibilité de dessiner dans des blocs, entre au­tres », explique un coach orange. Un bus est prévu pouvoir faire apprendre à cinquante personnes. Les premières villes de destination des TIC Bus n’ont pas encore été communiquées hier.

 

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Mba hiakatra amin’izay izany ny salan’isa ho an’ny malagasy raha ny fampiasana ny interneto no resahinaa. Mba ho afaka milahatra amin’ireo firenena maro i Mada. Izao no porofo fa tsy napetrapetraka fahatany teo amin’io toerana io i ngahy Maharanty.

  • Tsara ary tena ilaina izao fanomezana avy amin’ny ministrin’ny fifandraisan-davitra izao ny faniriana dia ny hitohizan’ny asa satria tena mahavelom-bolo mihitsy ary tena mitsinjo ny tanora tokoa ny asa tahaka itony.

  • Mbola vitsy ny malagasy no mahafehy tsara ny resaka informatika! Tombony iray ho antsika ny fananana tetik’asa vaovao tahak’izao ary iriana ny mba hiparitahany manerana ny nosy.