Economie

monnaie – Le taux directeur reste inchangé

Stabilité. Les évolutions des conditions économiques au cours du dernier semestre ont influencé le comité monétaire de la banque centrale au maintien du taux directeur, lors de la réunion de ce comité, vendredi dernier. La décision confirme ainsi la conservation de ce taux à hauteur de 9,5 % pour les banques primaires. La raison étant que la progression des prix enregistrés pendant ces derniers mois a connu une décélération palpable. «Avec une baisse constatée à 8,2% des prix à la consommation, depuis le mois de février de cette année, la croissance économique conserve un rythme soutenu grâce à la progression du secteur secondaire de plus de 8,9 %», selon les déclarations de la banque centrale. Sur cette même dynamique positive, les stocks de réserves de changes de la banque centrale sont garnis de 4,2 mois d’importations de biens et services à la fin du mois de mars de cette année, contre 3,6 mois seulement pour l’année précédente. Ce qui, parallèlement, a confirmé une relative stabilité de la monnaie nationale par rapport au dollar américain qui s’est déprécié de 1,3% par rapport à l’euro. Une situation qui a pu être réalisée grâce à l’amélioration des collectes budgétaires ainsi que la modération de l’exécution des dépenses. «Des faits laissant, ainsi, présager un léger ralentissement de l’inflation qui devrait être en dessous des 8 %, d’ici le mois de décembre prochain», selon le comité monétaire.

 Harilalaina Rakotobe