Courrier des lecteurs Opinions

Rationnel

Le Président de la Répu­blique de Madagascar a récem­ment présenté son projet de société appelé : Fisandra­tana 2030. Son programme me parait rationnel dans le cadre de la promotion de l’Industrie et des Mines. Le fait «de ne plus exporter du brut» est une bonne résolution car cette situation nous a envahi depuis un certain temps. En déclarant ce propos dans son élocution, je me suis, tout de suite sentie confiante et optimiste de l’avenir de mon beau pays. Oui, confiante, parce que ma patrie n’est pas une source intarissable de joyaux sans propriétaires, où tout le monde s’en procure pour s’y enrichir, au détriment de mes compatriotes. Le Président s’engagera à mettre un filtre dans l’exploitation des ressources naturelles de notre pays, ce qui semble très réaliste pour la croissance de notre économie. En exploitant le brut, directement sur notre territoire, nos mines seront reconsidérées dans leurs valeurs. En plus, cela génèrerait la promotion de l’industrie, et donc de l’emploi, sans parler de l’impact positif sur l’estime et la reconnaissance de notre Nation par rapport aux partenaires étrangers. Depuis toujours, il fallait produire nos mines, d’une efficience remar­quable comme ce que font les chinois à mettre en valeur leurs pandas. Le gouvernement chinois dégage un revenu considérable par rapport aux profits qui leur reviennent dans le traitement des Pandas (soin, transfert et location). Nos mines doivent être valorisées de la sorte. Unique ressource que notre immense fosse de toujours pourrait nous apporter une valeur ajoutée. Bravo ! c’est le terme qui convient à cette vision du Président, notamment sur le fait d’éradiquer le brut et entrer dans une méthode plus efficace et rentable.

par Rija Razafimandimby

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter