Actualités Faits divers

Ambatolampy – Deux morts dans un vol plané

Lancée à grande vitesse, une Renault 5 s’est précipitée par dessus le pont d’Antsaha­firaisana avant-hier. Un transporteur et son compagnon sont morts noyés.

Dramatique accident de la circulation sur la RN 7. Dans l’après-midi d’avant-hier, aux alentours de 16h 30, une Renault 5 a fait un vol plané par dessus le pont d’Antsaha­firaisana au point kilométrique 57, à une dizaine de kilomètres au Nord d’Amba­tolampy. Le bilan fait état de deux morts et d’un rescapé. Un transporteur âgé de quarante ans, ainsi que son compagnon de trente-six ans, ont péri dans l’accident. Le chauffeur a en revanche échappé de justesse à la mort. La Renault 5 s’est retrouvée littéralement engloutie sous les eaux montantes et déferlantes après cette meurtrière sortie de route.
Alors que ses deux passagers, enfermés dans le véhicule, se sont noyés, l’individu qui se trouvait au volant a pour sa part réussi à s’extirper in extremis, pour être secouru juste à temps. Les deux autres occupants de la citadine avaient déjà en revanche rendu l’âme lorsqu’ils ont été désincarcérés de leur piège de métal, gisant sur le lit de la rivière à plus de deux mètres de la surface.
Les corps inertes des deux hommes qui y ont laissé la vie ont été acheminés hier Tana hier pour les funérailles. Le quadragénaire opère dans le transport en commun. Il s’était rendu à Ambatolampy pour faire réparer un volant moteur et avait loué le taxi de marque Renault 5 impliqué dans ce drame pour regagner Tana, lorsque la mort l’a happé. Hors de danger, le chauffeur du taxi a été quant à lui entendu et placé en garde à vue par la gendarmerie d’Ambatolampy, en charge de l’enquête.

Piège mortel
Le véhicule impliqué dans ce tragique accident faisait route sur Tana quand le pire s’est produit.
En arrivant à Antsaha­firaisana, la route s’étrangle sur le pont, après un virage serré, qui guette dangereusement les automobilistes imprudents.
D’après les informations communiquées, le contrôle de la Renault 5, lancée à vive allure, a apparemment échappé au chauffeur lorsque celui-ci a négocié le tournant. Son véhicule s’est du coup précipité vers les garde-fous pour les percuter de plein fouet, avant qu’il ne termine sa course effrénée dans la rivière. En plus de la double perte en vie humaine, les dégâts matériels sont importants.
Ce n’est pas la première fois qu’un aussi grave accident survient sur ce tronçon, où des ponts sont tristement connus comme étant des pièges mortels pour les automobilistes. Des taxis-brousse en ont déjà fait les frais. Sommeil au volant, défail­lance mécanique, excès de vitesse et imprudence en sont le plus souvent les causes.

Andry Manase