Culture

Bande dessinée – Les « Empreintes » de Dwa s’exposent

Dessinateur passionné, Dwa convie le public à s’imprégner de ses « Empreintes » à l’IFM Analakely.

Lauréat du Prix Paritana qui honore à l’international, l’art contemporain et la créativité des artistes malgaches, le bédéiste et illustrateur rempile avec une exposition aux couleurs chaleureuses.

Une immersion dans la bulle d’un artiste qui conjugue avec brio sérieux et humour taquin. C’est ce que l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely présentera au public féru d’art de la capitale pour débuter cette nouvelle année. A la croisée du troisième et du neuvième art, qui comprennent respectivement la peinture, le dessin et la bande dessinée, Eric Andriatsialonina dit Dwa s’y redécouvre ainsi avec une exposition en solo exclusive et empreinte de sa créativité du 15 janvier au 9 février. D’ailleurs, ces retrouvailles à l’IFM Analakely avec Dwa s’affirment comme étant tout à son image. Intitulé « Empreintes » donc, c’est une exposition qui relatera avec poésie, humour et authenticité que Dwa peaufine actuellement.
L’occasion pour lui, d’ailleurs, de pouvoir laisser libre court à son imaginaire, mais surtout d’exposer ses diverses représentations de son environnement. Fidèle à lui-même, les « Empreintes » de Dwa se plairont ainsi à dresser des croquis du quotidien et de l’entourage de l’artiste, le tout entre portraits et paysages.
Baignant dans l’univers de la bande dessinée depuis près de deux décennies maintenant, Dwa s’est vu offert une véritable consécration l’année passée en ayant été lauréat du Prix Paritana. Fervent acteur de la communauté des bédéistes nationaux donc, il a déjà à son actif une jolie collection de bandes dessinées à son nom.

Un bédéiste accompli
Notamment aux côtés de son fidèle camarade Pov avec qui il a réalisé « Lundi noir sur l’île Rouge », « Méga complot à Tananarive » et « Coup d’état à Tamatave », édités chez Des Bulles dans l’océan à la Réunion. Ainsi que « La Réunion kely » et son récit autobiographique « Back to Al Bak » sorti l’année passée où Dwa expose déjà son histoire, sa personnalité et les racines de ses inspirations. Des œuvres avec lesquelles il a su porter fièrement l’étendard du neuvième art malgache donc sur la scène internationale. Entre l’incontournable festival d’Angoulême dans l’Hexagone et « Cyclone BD » à l’île de la Réunion, mais évidemment « Gasy bulles » au pays, Dwa prône toujours l’échange et la découverte à travers la bande dessinée.
Outre, l’exposition qui ornera l’IFM Analakely, des séances de dédicaces et des séances de « sketching » ou d’illustration spontanée sont aussi au programme. Dessinateur jusqu’au bout des doigts, Dwa émerveillera ainsi le public de ses empreintes.