Economie

Entrepreneuriat – Les femmes et les jeunes mis en avant

Ghislas Sheto, fondateur de l'Art d'Eden, confection  de produits artisanaux à base de matières recyclées.

Convier tous les acteurs pour catalyser et favoriser les initiatives entrepreneuriales chez les femmes et les jeunes. Tel est l’objectif de la première édition océan Iindien du « Forum Entreprendre en Francophonie » organisé par l’organisation internationale de la Francophonie (OIF), en concertation avec le ministère de l’industrie et de la promotion du secteur privé, ces 4 et 5 décembre à l’hôtel Carlton. Le forum réunit plus d’une centaine d’acteurs dont les institutions publiques, la société civile, les institutions de financement et surtout les femmes et les jeunes originaires de nombreux pays francophones. La création d’entreprise constitue un moteur pour le bien-être économique d’un pays. « Un pays qui n’a pas d’entreprise ou d’usine est un pays qui n’a aucune structure économique sur laquelle se reposer, » s’exprime le ministre Guy Rivo Randrianarisoa. L’instauration d’une culture entrepreneuriale exige un changement vis-à-vis de la perception de la population. « Entreprendre ne doit pas être pris comme un dernier recours face au chômage et à la fragilité financière, mais au contraire l’innovation découle de la concrétisation d’une idée par une création d’emploi et un gain de profit », ajoute t-il. Cet événement constitue une occasion à des jeunes entrepreneurs de se dévoiler et d’effectuer des rencontres avec des partenaires. Les jeunes entrepreneurs accusent principalement un défaut de communi- cation et des difficultés dans la recherche de partenaires pour accroître leurs activités. « La communication et la recherche de partenaire constituent deux grands obstacles au développement d’une entreprise,» partage Ghislas Sheto, jeune entrepreneur qui utilise des matières recyclées dans la confection de produits artisanaux.

Narindra Randriananja