Social

Décès – La mort subite prend de l’ampleur

Les témoins du drame ont appelé un médecin du quartier pour secourir la femme tombée dans les pommes.

Une femme de 50 ans a perdu la vie brutalement sur l’escalier d’Ambon-drona, hier. Plusieurs personnes sont victimes de cette mort subite.

Décès brutal sur l’escalier d’Ambondrona. Une quinquagénaire habitant à Ankadin-dramamy a trouvé la mort sur les marches de ce fameux escalier, hier, vers 13 heures. Selon les témoignages des habitants du quartier, cette femme a eu un malaise pendant qu’elle montait les escaliers. Elle s’est assise. Peu de temps après, elle s’est évanouie et ne s’est plus réveillée. « C’était déjà un cadavre, lorsque je suis arrivé sur les lieux pour la réanimer. Elle n’avait ni pulsation ni tension artérielle. Je crois que c’est un accident vasculaire cérébral (AVC) qui a causé sa mort. Elle a eu un antécédent d’hypertension artérielle, selon sa famille », explique le Dr Domoina Rakotonoely, médecin d’un cabinet médical privé à Ambondrona.
Des médecins affirment que les victimes de mort subite sont nombreuses. Le décès survient dans l’heure, sans symptôme particulier. Mardi, la famille d’un homme d’une cinquantaine d’années, habitant à Sabotsy Namehana a pleuré la disparition brutale de leur parent. « Nous avons encore rigolé ensemble ce matin, et voilà qu’on apprend sa mort», a témoigné un de ses proches, le jour du décès.

Mode de vie
Il aurait été victime d’un arrêt cardiaque. Une autre personne, « En bonne santé», a succombé subitement dans sa salle de bain, à la suite à d’une crise cardiaque, avant-hier. Les causes de décès brutal sont multiples. « Il peut s’agir d’un AVC, d’un infarctus du myocarde, d’une embolie pulmonaire, ou d’une hémorragie digestive », explique un médecin. « De tels accidents sont évitables, si chacun surveille de près son état de santé», soutient le Dr Domoina Rakotonoely. « Beaucoup de gens prennent leur maladie à la légère. Leur médecin leur prescrit un traitement, mais ils ne le suivent pas. Ils pensent que les médicaments vont engendrer des problèmes de rein ou de foie. Mais il est important de suivre les iprescriptions des médecins », ajoute-t-il. Des neurologues martèlent qu’il est important de respecter les traitements à vie, pour les personnes qui vivent avec une hypertension artérielle.
Prendre soin de son mode de vie est aussi recommandé par les médecins.
« Il est formellement interdit de mouiller la tête en premièr, lorsqu’on prend une douche froide. Cela engendre une hypotension artérielle. Il est conseillé d’humecter les pieds et les mains, d’abord, pour tester si notre corps supporte la température de l’eau », explique un autre médecin. La lutte contre le stress, la pratique de sport sont aussi préconisées.