Culture

Beauté – Les produits cosmétiques locaux ont le vent en poupe

Tohiniaina Nomena Rabehasy est fière des produits de sa marque Tohan.

Des marques locales arrivent à défier certaines concurrentes étrangères par leur packaging et un bon rapport qualité-prix. L’esprit créatif de la nouvelle génération booste ce secteur.

Plus attrayantes. Quelques marques locales de produits de beauté arrivent à défier certaines concurrentes étrangères par leur présentation ou packaging, et par un très bon rapport qualité-prix. L’esprit créatif de la nouvelle génération booste ce secteur.
De nouvelles marques de produits cosmétiques locaux sont présentes sur le marché et défendent bien la qualité de leurs produits avec de bons arguments «Nous avons travaillé sur le packaging pour rendre nos produits plus attractifs, quant à la présentation. Et nous misons aussi sur la qualité du contenu. Notre huile au coco, par exemple, est pressée à froid. Nous mettons tout simplement en valeur ce que la Grande Ile a de meilleur pour les soins de beauté. Nous utilisons des matières premières locales. Nous travaillons avec l’ONG Manda qui s’occupe des femmes en réinsertion sociale. Pour l’instant, on se limite à ces trois gammes. Mais on les élargira au fur et à mesure. Notre objectif est de viser le marché international », précise Tohiniaina Nomena Rabehasy, une jeune femme de vingt-sept ans, en présentant une huile de coco de sa propre marque Tohan. La banale huile de coco séduit dans son élégant flacon et sa boite en papier Antemoro. C’est le produit qui s’écoule le plus, parmi les trois gammes que la marque propose. Huiles pour cheveux et miel complètent la liste. Leur production alimente neuf points de vente à Antananarivo, Toamasina et Taolagnaro. Une belle aventure lucrative qu’elle a réalisée avec Hanitriniala Jamuelle Andrianina, une copine de longue date. D’ailleurs, le nom de leur marque vient des premières syllabes de leurs prénoms respectifs.

Esprit créatif
De plus en plus de jeunes s’investissent sérieusement dans ce secteur en mettant leur esprit créatif au service de la beauté. Sur le marché, savons de beauté, shampoing, soins pour cheveux, soins pour visage, huiles de massage, huiles essentielles et autres, regorgeant des vertus des plantes de Madagascar, se présentent sous différentes étiquettes tout en garantissant la qualité des produits. « Mes parents fournissaient des huiles essentielles pour une grande enseigne. À la fin de mes études en gestion et marketing, j’ai créé ma propre entreprise pour travailler pour mon propre compte. Les démarches administratives ont failli me décourager. Ici, il n’y a pas encore de service pour orienter les gens dans la création d’entreprise. Cela constitue un frein pour les jeunes inexpérimentés, même s’ils ont une brillante idée derrière la tête », avoue Élisé Razafindramanana, gérant propriétaire d’une marque locale de produits cosmétiques.
100 % naturel et « Vita malagasy » sont les principaux atouts de séduction de ces produits qui attirent de plus en plus de clientèle locale et étrangère. «Une partie de ces produits est pour moi et je vais en offrir quelques uns à mon entourage, en guise de cadeau et de souvenir de mon voyage à Madagascar », explique Sophia Martinez, une cliente touriste d’une boutique spécialisée.