Sport

Vahatra RAKOTOMANGANIAINA – « On sera au rallye Ronde du Jura »

Laza et Vahatra rouleront dans le Jura en janvier.

Il y a une quinzaine de jours, Laza Randriami­fidimanana et Vahatra Rakotomanganiaina (Peugeot 106) avaient terminé sur le podium en F2000-13 au Rallye Terres des Cardabelles. Un résultat probant pour leur deuxième course en France.
Cette semaine, Vahatra a publié une vidéo à titre de débriefing sur les réseaux sociaux. Les deux coureurs malgaches ont réalisé cette performance mémorable aux Cardabelles malgré des soucis mécaniques durant le weekend, notamment au niveau de l’embrayage de leur 106.
«Nous avions un problème d’embrayage. Nous y sommes allés mollo… Nous ne sommes pas encore à 100% au niveau du réglage du train avant. Mais nous avons quand même trouvé un bon setup pour améliorer nos chronos la prochaine fois», souligne Vahatra dans sa vidéo.
Le système de reconnaissances est complètement différent dans l’Hexagone et il n’a pas manqué de le mentionner : «Les recos sont compliquées. Il faut s’y adapter rapidement, car on n’a qu’un seul passage et il faut le boucler dans un temps imparti. À Millau, nous sommes arrivés très tard la veille. C’était un rallye éprouvant. Heureusement que nous avions une équipe solide autour de nous, en dehors de l’assistance.»
Il s’agissait de leur deu­xième apparition en France. Mais leur tandem fonctionne déjà très bien, d’après Vahatra: «On s’entend bien. Laza est un vrai leader. Il m’encourage en cas d’erreur dans les notes. Il m’aide énormément. C’est comme un grand frère… Aux Carda­belles, il y a eu un moment qu’on a vraiment apprécié tous les deux. Dans l’ES7, une DS3 nous a rattrapés. Arrivé à une épingle, le pilote de la DS3 a tiré sur le frein à main. Laza a fait de même. Nous sommes rentrés pratiquement en parallèle dans les deux épingles qui se suivaient.»
Concernant leurs projets à venir, Vahatra a annoncé deux rendez-vous dans sa vidéo. «Je serai présent au rallye du club Asa Tana, à Mada­gascar, en novembre. En France, avec Laza, nous serons au départ du rallye Ronde de Jura en janvier. Une course sur de l’asphalte couverte de neige.»