Region

Processus électoral – Le Bianco forme ses antennes provisoires

La réunion d’information organisée par le Bianco.

Dans le cadre de la lutte contre la corruption, avant, pendant et après les élections, la branche territoriale du Bianco de Mahajanga, en collaboration avec le projet Fandio (Fifidianana Antoka ho an’ny Daholobe Ifantenana Olombanona), a tenu une réunion d’information à l’intention de la société civile et des médias hier, à la Chambre de commerce et d’industrie de Mahajanga.
Le rôle et la place du Bianco dans le processus électoral ont été ainsi expliqués à travers le Projet Fandio. Les infractions liées à la corruption au processus électoral sont constituées par la corruption passive, active, l’abus de fonction ainsi que les conflits d’intérêt, détournement des biens publics ou privés, détournement d’usage d’un bien public et surtout l’abus de fonction pour non restitution des biens publics.
«Seuls les cas de corruption avant, pendant et après les élections seront pris en compte par le Bianco. Des antennes provisoires du Bianco sont mises en place dans les endroits éloignés. Nous avons déjà effectué des séances d’éducation et de prévention, l’application de la loi est irrévocable en cas d’infractions», explique la responsable du volet éducation au sein du Bianco de Mahajanga.
Ces élections sont l’occasion pour mettre en application le livre blanc élaboré par le Projet Fandio, financé par l’Union Européenne. C’est un document qui met en avant les aspirations citoyennes sur la gouvernance en particulier. Le livre est le fruit des consultations citoyennes, des entretiens individuels avec des leaders de la société civile lors des six ateliers organisés dans les régions, mais qui a été validés par un atelier national.
Le scoutisme masculin protestant Tily de Madagascar de la région Boeny a obtenu la première place au concours de mini-projets organisé par le projet Fandio sur les mauvaises pratiques (par les actes et les paroles) durant le cycle électoral. Elles sont au nombre de trente huit.
Le népotisme ou favoritisme dans la désignation des membres dans une formation, l’usage de fausse signature et tant d’autres figurent parmi les infractions. « J’ai aussi remarqué samedi, lors d’une distribution de t-shirts d’un candidat à Mahajanga qu’un membre des forces de l’ordre a accepté d’en recevoir alors qu’il était en service », déplore l’accompagnatrice du projet Fandio à Mahajanga, Mme Franckline.
D’après celle-ci, le projet Fandio touche sept régions à savoir Sava, Amoron’i Mania, Atsimo-andrefana, Androy, Betsiboka, Boeny et Analamanga car 41% des électeurs y sont recensés.
« Même si les résultats attendus dans le livre blanc élaboré par le projet n’atteindront pas les 100% durant ces élections présidentielles, au moins nous aurons déjà pu l’expérimenter et obtenu des réactions », conclut l’accompagnatrice.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter