A la une Politique

Élection – L’heure du jugement dernier

La participation des électeurs sera un élément décisif  de ce scrutin. 

La campagne électorale est close. Il est temps pour les électeurs de faire leur choix et rendre leur verdict.

Le dernier mot. Après avoir été submergés par les trente jours de marketing électoral des candidats à l’élection présidentielle, les électeurs disposent d’une journée de silence électoral pour prendre du recul avant d’aller aux urnes, demain, et voter pour son favori.
Avec trente-six candidats, les votants pourraient avoir l’embarras du choix. Certains savent déjà pour qui ils vont voter bien avant le début de la propagande. La pléthore de prétendant à la magistrature suprême embarrasse, toutefois, ceux qui n’ont pas conquis par les gesticulations durant la propagande.
Pour paraphraser la Commission électorale nationale indépendante (CENI), tant pis pour les non-inscrits sur la liste électorale.
Les péripéties concernant la liste électorale pourraient avoir réveillé les Malgaches, souvent amorphes lorsqu’il s’agit d’engagement citoyen, même les plus basiques. Pour ceux qui sont inscrits sur la liste électorale, il faudra, toutefois, aller voter. Il faudra aller voter parce que comme le rappelle systématiquement Rivo Rakotovao, président de la République par intérim, « cette élection présidentielle renforcera nos acquis démocratiques ».
Il faudra aller voter puisque comme se l’accordent plusieurs hauts parleurs, plus qu’un droit, il s’agit d’une responsabilité du citoyen envers la nation. Il s’agira ici d’élire celui ou celle qui dirigera le pays durant les cinq prochaines années. À travers les réseaux sociaux, les Malgaches semblent avoir un début d’élan citoyen.
Ils critiquent, ils interpellent et demandent des comptes aux dirigeants. Le vote est, toutefois, l’expression suprême de la responsabilité citoyenne.

Légitimation
Alors qu’un courant de l’opinion appelle à voter blanc pour affirmer un désaveu de la classe politique, d’autres suggèrent « un vote utile », de voter pour un candidat, pour un programme. Le format et le déroulement de la campagne électorale n’a, toutefois, pas laissé une grande place aux débats
d’idée et de programme.
Une fois de plus, le critère déterminant du choix d’un électeur pourrait être l’affection.
Les frissons ressentis durant un meeting pourraient avoir persuadés certains électeurs à voter pour un candidat ou un autre. « Une participation massive au vote nous permettra, aussi, d’avoir un Président bien élu qui aura la légitimité suffisante pour mettre en œuvre son programme politique », déclare un analyste. Une participation massive aux élections sera, aussi, une manière de baliser les agissements du chef d’État nouvellement élu en légitimant une opposition politique dans le sens noble du terme.
Une manière de dire qu’une partie conséquente de la population aspire aussi, à une autre forme de gouvernance ou d’idée et pratique politique. La différence entre les approches et la pratique politique des candidats et des entités politiques a, justement, été marquée durant la campagne électorale. Des alternatives à ceux qui ont déjà été à la tête de nation ont essayé de se frayer un chemin dans la bataille politique durant la propagande.
En face les mastodontes qui ont dominé l’arène politique et revendiquent à outrance « le soutien du peuple », ne se sont pas laissés faire. Le dernier mot appartient, toutefois, aux électeurs qui iront voter. Ils rendront leur verdict par le biais des urnes.

Quelques points à retenir

À l’endroit des électeurs, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), a rappelé quelques points à retenir le jour du vote. Sur sa page Facebook, l’organe électoral a souligné que « seuls ceux qui sont inscrits sur la liste électorale peuvent voter ». Si un électeur inscrit n’a pas de carte électorale, il pourra tout de même voter, mais devra se munir de sa Carte d’identité nationale (CIN).
Durant une descente à Ambatolampy, samedi, la CENI a mis en exergue un détail que plusieurs électeurs pourraient omettre, « le bulletin de vote devra impérativement être signé, sur son verso, par deux membres du bureau vote tirés au sort dès l’ouverture du vote ». Les bulletins de vote qui ne porteront pas les deux signatures de ces deux membres de bureau vote seront considérés comme nuls. La loi prévoit que les chefs Fokontany procèdent à des proclamations publiques des résultats des bureaux de vote le lendemain du jour du scrutin. Pour Antananarivo, cette proclamation se fera à 10 heures.

29 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Ny Tokony ho ao an-tsain’ny olona aloha dia hoe iza marina no tokony hampandroso ny firenena, Ary tsy tokony ho mora lembenana amin’ny kabary be tsy andraofana isika fa tokony hahay hanavaka ny marina amin’ny lainga ary ny tsiparifary amin’ny vary.

    • Efa samy manana ny safidiny avy ny tsirairay taorian’ireny propagandy ireny! ny datin’ny 07 novembra sisa no hanamarina izany, koa manainga ny malagasy tsy an-kanavaka mba handeha hifidy malalaka

  • Ampy antsika vahoaka kosa angamba izay ny fety maro isankarazany nandritry iny fampielezan-kevitra iny e. Fotoana izao hanehoan-tsika izay tena safidin-tsika ka aoka izay tena olona vonona sy matotra ka manana vina maharitra tahaka ireny vina « Fisandratana 2030 » ireny no tena jerena fa ireny no antoky ny tena fampandrosoana marina eto.

  • Tonga ihany ilay fotoana izay efa niandrasane fa ela. Na dia teo ary ny sakana maro samihafa dia tsy nahasakana ny mpikarakara hiroso hatrany izany. Mety ireny ary no anisan’ny vaomaika nampahery azy ireo hiroso hatrany.

    • Ndao mba hiara-hiasa isika rehetra mba hiadiana @ mety ho fikonokononana teti-dratsy ka hampahaloto ny fifidianana! Mila fifidianana tsy misy hosoka isika ary mila filaminana @ lafiny rehetra

  • Ora sisa no andrasana dia tonga ilay fotoana hanehoantsika ny tena safiditsika malalaka! mandinika kely aloha androany tontolo dia mandeha vao maraiAna daholo rahampitso ah!!!

  • L’élections arrivent bientôt,nous avons encore du temps pour réfléchir C’est-à-dire que nous devrions examiner attentivement les candidats qui devraient soutenir,nous avons besoin de candidats ayant une projets matures et nous favoriserons sûrement le développement.Le message a transmettre au gens est que nous devons être bien choisis le bons candidats pour gouverner le pays.

  • tant pis pour les non-inscrits?
    Avec les millions d’Euros octroyés au CENI pour l’organisation de cette élection, c’est bien normal de dire « tant pis pour les non-inscrits ». On a une bonne base : la liste électorale truffé de vices. Un grand bravo pour le CENI. Qu’est-ce qu’on est compétant et fier de l’être.

  • Je pense qu’aujourd’hui c’est un moment propice, une journée unique pour que le changement dans ce pays aura lieu d’ici peu. Personnellement, je ne jamais mis en accent les enjeux politiques dans ma vie sauf aujourd’hui sur le point qu’ on prend on sérieux l’importance et la valeur de la patrie..

  • manolona ny fifidianana @ zao anie dia mila mailo @ zavatra rehetra mety hitrnga satria ny ratsy tsy kely lalana,eny na efa mandray ny andraikitra ary ny tompon’andraikitra dia tsy hoe miankin@ zareo ihany fa ny rehetra mihintsy

    • Mila mailo mihits fa tsy maintsy misy faona no maningana hoy ilay fiteny,eo anatrehan’izay dia tokony ho mailo foana ny rehetra fa ny mpanakorotana dia tsy maintsy misy,ary indrindra amin’izao fifidanana izao,tokony hampitoboina ny mpitandron’ny filaminana.

  • Andro manan-tantara eto amin’ny firenena ny andron’ny fifidianana. Mendrika ny malagasy satria tsy nahitana korontana tahaka ny any amin’ny firenen-kafa.

  • aujourd’hui , les peules malagasy vont voter pour le futur président de la république, c’est un grand jour puisque on va connaitre dans quelque jours qui va être le candidat que la majorité des peules donnent sa confiance. l’espérance c’est que Madagascar connaisse le vrai développement et le taux de la pauvreté soit diminuer, il faut donc bien choisir..

  • le moment quand a attendu et venu ,c’est un jour propice ,une journée spéciale pour un changement spéciale ,On attente avec impatience le résultat de la vote

    • @zao fotoanan’ny fifidianana izao dia ilaina ny fahaizana miara-miasa eo @reo mpiakarakara sy ny mpifidy mba ho tombontsoan’ny rehetra ny vokatra hivoaka avy eo ka ho lavitry ny asan’ny ratsy.

  • Ny fifidianana tanterakantsika vahoaka Malagasy rehetra androany dia manan-danja ary hanoratra ny tohin’ny tantaran’ny Madagasikara. Ny vahoaka no nanapan-kevitra nanefa ny adidiny ka nahatontosa ny safidiny @ fanampahan-kevitra @zay Filoha vaovao hitondra indray ny Firenena Malagasy @ 5 taona hoavy. Ka aoka mba tsy ianareo mpanao politika no sanatria hisy handa na hanakorotana izany fa hanaiky izay valim-pifidianana mivoaka eo satria ny 5 anareo fa ny anio 07 novembre 2018 kosa an’i Vahoaka iray manontolo

  • Maro ireo mpanara-maso efa napetraka eny anivon’ny birao fandatsaham-bato mba hampadio ny fifidianana, ary efa nisy paik’ady napetraky ny CENI mba hampangarahara izany.

    • Ny fanarahamaso tahaka izao dia manaporofo fa milamina ny fifidianana ary mangarahara tanteraka, mino kosa amin’izay fa hiova ny tantaran’ny nosin-tsika.

  • Ny zavatra tsikaritra dia nitombo ny isan’ny mpifidy, betsaka arak’izany ny vahoaka mahatsapa fa manan-danja amin’i Madagasikara ny fifidianana satria io no làlana iray hivoahana amin’izao fahantrana izao.

  • Mino aho fa betsaka ny velom-panantenana amin’izao fifidianana izao fa tsy ho ela i Madagasikara dia ho afak’olana, handroso sy hivoatra ka izay indrindra no antony hanefana ny adidy hoan’ny tanindrazana.

    • Tena manan-danja hoatsika tokoa ity fifidiana ka mila maneho ny safidi-tsika isika,nefa mila mahay misafidy tsara izay olona tokony hofidiana isika,olona vonona hamaly ny heteheta-tsika no tokony ho voafidy.

    • Ny fifidianana tahaka izao no itondra ny malagasy any amin’ny fandrosoana ary tsara ny nanaovana azy tamin’ity fotoana ity ary nody ventiny ny rano natsakaina.

  • Maro ireo firenena vahiny manantona manome tànana an’i Madagasikara amin’ny fanatontosana ny fifidianana satria eny na izy ireo ara mahatsapa fa io ihany no vahaolana hampandrsooana ity firenena ity.

    • Ary hita tokoa fa nahomby ny fanaraha maso ary nangarahara ny fifidianana ary enga anie ho fifidianana eken’ny rehetra no eo ka hilamina foana ny firenena.

  • Tonga ity ny fifidianana ,tena zava-dehibe hoatsika ity fifidianana ity ary maikina amin’ny safidi-tsika ny hoavin’ny firenena ka ny hafatra tiana hampitaina amin-tsika dia hoe mahaiza misafidy tsara izay olona tokony hitondra ny firenena.

    • hitako ho nilamina ary nahavelombolo ny malagasy ny andeha nifidy androany ary amiko aloha tonga lafatra ny fifidianana ka manentana ny vahoaka mba ho tony amin’ny izay vokany eo.

  • Milamina ary tena milamina ny firenena sy ny fifidianana Androany ary hita aloha fa mangarahara mihitsy ny adidy masina androany.Isaorana ny vahoaka malagasy tsy vaky volo nanao izany adidy lehibe amin’ny firenena izany.