Economie

Bois de rose – L’Allemagne dénonce la reprise des trafics

Signature des accords de partenariat entre l’Allemagne et Mada­gascar hier, au ministère des Affaires étrangères Anosy.

Les activités illicites autour du bois de rose reprennent. L’ambassadeur de l’Allemagne demande la cessation du trafic.

L’information est sortie hier lors de la signature des accords cadre de coopération au développement entre l’Allemagne et Madagascar, qui s’est déroulée hier au ministère des Affaires étrangères. Dans son allocution, l’ambassadeur de l’Allemagne, Harald Gehrig, a précisé que son pays est le premier bailleur de Madagascar dans la protection de l’environnement et des ressources naturelles, notamment dans le soutien des parcs nationaux. Aussi, a-t-il demandé au gouvernement malgache de voir de près le trafic de bois de rose qui se trame dans la partie Est de l’île. «Nous apprenons, qu’en cette période électorale, le trafic de bois de rose dans la localité de Maroantsetra, reprend. Les activités illicites doivent s’arrêter au plus vite», a-t-il souligné.
La partie malgache, représentée par Maxime Eloi Dovo, ministre des Affaires étrangères et Tianarivelo Razafimahefa, premier responsable de l’Intérieur et de la décentralisation ont rassuré l’ambassadeur allemand ainsi que l’opinion. «Le gouvernement a déjà pris et prend les mesures adéquates car on ne peut rester les
bras croisés face à cette situation», fait savoir le ministre des Affaires étrangères. «L’organe mixte de conception ou OMC, une structure mise en place au niveau de l’administration territoriale est déjà à pied d’œuvre», rassure celui de l’Intérieur et de la décentralisation. Six bateaux à destination de Singapour seraient fortement soupçonnés de transporter des rondins.

Conditions de vie
«Nous voulons contribuer à améliorer les conditions de vie des ménages», a réaffirmé l’ambassadeur allemand. Les deux accords bilatéraux d’un montant total de 55.7 millions d’euros ont été convenus dans le cadre du dialogue politique engagé entre les deux gouvernements en décembre 2017. «L’appui à la protection de l’environnement et des ressources naturelles est le pôle prioritaire de la coopération, en vue de sauvegarder la biodiversité de Madagascar qui est gravement menacée», précise le diplomate allemand. Le programme «Un monde sans faim» focalisé sur l’aquaculture, la sécurité alimentaire, la protection des sols et la lutte contre la faim, y est également inclus.
Les chaînes de valeur agricoles dans le sud de l’île seront promues. Les énergies renouvelables et le programme de développement des communes, seront poursuivis car considérés comme des éléments clés de la coopération allemande. De nouveaux projets en matière de protection des sols et de droits fonciers, viennent compléter le portfolio. «L’Allemagne reste un partenaire privilégié de Madagascar car a grandement contribué dans la réduction de la pauvreté si je ne citerais que le développement communal inclusif, l’adaptation au changement climatique et l’appui à la gestion de l’environnement», a relaté pour sa part, le ministre malgache.

 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Tsy mahagaga raha mailo daholo ireo firenen-dehibe rehetra fa efa mihaodihaody ilay Rajoelina bois de rose ity koa. Efa porofo izao fa tsy mila olona mpanondrana harem-pirenena tahaka an’i Rajoelina ny rehetra.