Actualités Social

Enseignement supérieur – Entente entre manifestants et responsables

Le calme revient à l’université de Toamasina. Les étudiants de l’université de Toamasina ont décidé de suspendre leur manifestation, depuis mercredi. Après leur rencontre avec les représentants de la présidence de l’université, ce jour-là, il a été convenu que tous les étudiants ayant fait leur inscription, ou remis leur demande de bourses d’étude et qui ne sont pas touchés par la limite d’âge, vont bénéficier de leurs bourses d’étude. Ils devraient pouvoir habiter dans les cités universitaires d’ici une dizaine de jours. Les travaux d’installation de l’électricité et de l’eau dans ces cités devraient s’achever d’ici peu.
Depuis le 28 septembre, des étudiants en furie ont tiré la sonnette d’alarme contre la non-inscription sur la liste des boursiers de cette université, de deux mille neuf cent d’entre eux. Ils en ont aussi profité pour réclamer la réouverture des cités universitaires, fermées depuis quelques années, suite à la réhabilitation des infrastructures.
Ces manifestants sont arrivés jusqu’à incendier un véhicule de la présidence de l’université et un entrepôt de construction, à brûler des bois et à mettre le feu à un bosquet de pin dans l’enceinte de l’université, à blesser des éléments des forces de l’ordre par des jets de pierre, d’où l’arrestation de neuf d’entre eux.
Le ministre de l’Ensei­gnement supérieur et de la recherche scientifique, la professeur Marie Monique Rasoazananera, a promis que ces problèmes devraient être réglés. C’était à Fiadanana, mercredi, dans le cadre de la distribution de kits scolaires aux enfants vulnérables effectuée par la ministre.

Miangaly Ralitera