Social

Fianaratsoa – Deux fraudeurs au BEPC séjournent en prison

L’affaire de fraude dans un centre d’examen de BEPC à Fianarantsoa a été déférée au Parquet du tribunal de première instance, hier. Les inculpés ont été placés sous mandat de dépôt.

Le faux candidat qui s’est présenté à l’examen du BEPC dans le centre d’examen Joël Rakotomalala à Fianarantsoa, et le candidat qu’il a remplacé, passent des séjours en prison. Le tribunal de première instance dans cette ville de la Haute Matsiatra a décidé de les placer sous mandat de dépôt à la prison d’Ankazondrano Fianarantsoa, lors du déferrement de l’affaire au Parquet, hier. « Ils sont inculpés pour faux et usage de faux et pour fraude à un examen national», rapporte une source auprès du tribunal à Fianarantsoa.
Ils ont été pris en flagrant délit, au premier jour des épreuves. Le premier, n’étant même pas inscrit à cet examen, s’est présenté dans une salle d’examen, avec une fausse pièce d’identité. Il est venu remplacer un candidat qui était absent. Les surveillants de salle ont remarqué, dès l’appel, l’anomalie. Ils ont confronté la pièce d’identité avec le dossier d’inscription sous lequel il s’est présenté. Les photos n’ont pas été les mêmes.
Ce faux candidat a pu passer l’épreuve de Malagasy, en attendant le résultat des vérifications. Il a été arrêté à la fin de cette épreuve. Avec son associé, ils ont été en garde vue au Commissariat central de Police à Fianarantsoa, depuis lundi. Ils attendent leur audience à la prison. Elle est prévue pour le 13 septembre.

Audience
Le ministère de l’Education nationale, pour sa part, n’a pas encore tranché sur le sort de ces deux jeunes gens. Normalement, un candidat qui fraude ne peut pas participer à un examen national, durant 5 ans. «Leur sanction dépendra du verdict. Il n’appartient pas au ministère d’en décider. Si cette décision doit être prise, il faudra une concertation», souligne une source auprès du ministère de l’Education nationale.

Résultats d’examen la semaine prochaine

Les résultats de l’examen du BEPC devraient être connus au début de la semaine prochaine, selon une source auprès du ministère de l’Éducation nationale. Pour les centres d’examen avec un nombre élevé de candidats comme à Antananarivo, les résultats ne sont attendus qu’à la fin de la semaine qui suit. La grande majorité des centres d’examen ont déjà commencé les corrections. Les épreuves sont déjà terminées, hier, pour les candidats de l’option B. Aujourd’hui est le dernier jour pour ceux de l’option A qui choisiront entre l’anglais ou l’allemand. La plupart des candidats se sont plaints de la difficulté des épreuves de Mathématiques et de Sciences naturelles, ainsi que de la longueur du sujet de Malagasy. Ils n’ont pas émis de commentaires négatifs aux sujets d’Histoire-Géographie, de Français, et de Physique-chimie. Ils ont traité un sujet sur l’élection à l’Histoire-Géographie.

 

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité