Social

EPS Du Baccalauréat – Plusieurs candidates enceintes répertoriées

Haingo, une jeune fille de 19 ans, candidate à l’examen du Baccalauréat, a abandonné l’épreuve pratique d’Éducation physique et sportive (EPS), à la dernière minute. « Je suis enceinte », indique-t-elle au personnel de l’assistance médical de l’épreuve au stade de Mahamasina, hier. Elle est la cinquième jeune fille enceinte enregistrée à Mahamasina, hier. Elles ont été particulièrement nombreuses, en cette session, selon la remarque du personnel médical. « En moyenne, on en a compté trois par jour, depuis le 27 août. C’est nombreux par rapport aux années précédentes », précise le Dr Haja Andrianjafy, coordonateur de l’assistance médicale. Au stade de l’Académie nationale des sports (ANS), une dizaine a été notifiée, depuis le début de l’épreuve.

Elles sont âgées entre 16 et 20 ans. Beaucoup d’entre elles sont enceintes de deux ou trois mois. Elles seraient tombées enceintes durant la grève des enseignants. «J’étudie à Antananarivo, mais mes parents habitent à Tsiroano-mandidy. Lorsque les cours ont été suspendus, en juin, je suis rentrée chez moi. J’ai passé beaucoup de temps avec mon copain, et c’est là que l’accident s’est produit », explique Haingo. Ces candidates, pour éviter des risques de fausse couche, vont passer à l’épreuve pratique.

Ces grossesses précoces, et parfois, non désirées peuvent être évitées avec la contraception. Malheureu-sement, le taux d’utilisation des méthodes contraceptives est encore très bas à Madagascar, surtout, chez les jeunes. Il n’y a qu’une femme sur trois qui utilisent les méthodes de planification familiale. Le ministère de la Santé publique et ses partenaires envisagent
d’augmenter à 50% les bénéficiaires.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité