L'Express de Madagascar

Antsirabe – Onze bandits arrêtés

Les auteurs de l’attaque à main armée à Antanetikely Ambano, samedi dernier, ont été rapidement arrêtés. Des armes ont été aussi découverts.

Succès rapide des forces de l’ordre d’Antsirabe dans le démantèlement d’une bande de malfaiteurs. En fait, onze individus, présumés impliqués dans l’attaque d’un transporteur et en même temps grossiste en légumes, dans la nuit du samedi dernier à Antanetikely dans la commune rurale d’Ambano, ont été arrêtés. Mais également, leurs armes et grigri ont été saisis.

Les perquisitions effectuées conjointement par la gendarmerie et la police nationale ont abouti à la saisie d’un kalachnikov, d’un pistolet de fabrication artisanale, d’armes blanches dont des coutelas, des douilles, des cornes de grigri, ainsi que de la mixture liquide énergisantes. En outre, divers bijoux et des uniformes militaires ont été également découverts.

L’arrestation d’un des bandits par le fokonolona d’Antanetikely, dans la nuit du samedi, a permis d’appréhender ses dix complices par dénonciation. Leur arrestation a été faite par les forces de l’ordre, samedi et dimanche, à Antananarivo, Antsirabe et Betafo ainsi que dans d’autres localités.
D’après les recherches et les enquêtes diligentées, les onze individus étaient des professionnels dans des actes criminels.

Des pros
Deux d’entre eux faisaient partie d’associations présumées de défense des populations rurales, telles que les « zazamainty » et les « zazamena ». Mais ce statut ne les a pas empêchés de dépouiller et d’attaquer les gens qu’ils devraient défendre.
Ainsi, outre cette attaque à main armée qu’ils ont commise à Antanetikely Ambano, les onze bandits seraient également impliqués dans d’autres affaires criminelles. Par ailleurs, quatre complices et deux armes à feu sont encore recherchés par la gendarmerie. C’est ce qui ressort des interrogatoires. Aussi, les forces de l’ordre lancent-elles à la population un appel à une collaboration en donnant des informations permettant l’arrestation des bandits encore en liberté.