Actualités Faits divers

Sakaraha – Six coupeurs de route font six blessés

Le taxi-brousse s’est renversé après avoir percuté  le barrage.

Une attaque, attribuée à des bandits de grand chemin, survenue à Antsampanana, au sud de Sakaraha, mardi à l’aube, a fait six blessés. Le taxi-brousse s’est couché sur le flanc.

Encore et encore sur la RN7. Six blessés, dont l’un jugé grave, ont été constatés dans une attaque ciblant un taxi-brousse de la coopérative Sonatra, Fianarantsoa-Toliara. Les faits se sont passés mardi au petit matin, vers 4h30, au niveau d’Antsam-panana, à 14 kilomètres au sud de Sakaraha. L’une des victimes a dû être évacuée vers Toliara. Elle a été projetée hors du véhicule lors d’un violent choc, et des débris de verre ont provoqué de multiples blessures.
Selon le chef du commissariat de police de Sakaraha, six coupeurs de route munis de fusil, ainsi que d’armes blanches, en étaient les auteurs. Ces malfaiteurs ont placé des blocs de pierre, comme d’autres ont fait sur les routes nationales n°2, 4 et 34, pour immobiliser leur proie. Monté en plein virage, le barrage a causé une sortie de route. Le chauffeur, roulant un peu trop vite, aurait toujours essayé de rétrograder, mais ne l’a malheureusement pas pu l’éviter. Il est alors sorti de la route. Puis, le véhicule a fini par se coucher sur le flanc. Les dégâts matériels ont été plus ou moins importants. Par chance, le drame n’a fait aucun mort.
Les assaillants en ont alors profité pour dépouiller les victimes. Aucun passager n’a réussi à s’extraire du véhicule, sauf celui projeté dehors par le choc. Les personnes à bord se sont toutes fait dérober leur argent, téléphone et bijoux de valeur. Quelques valises éparpillées sur la chaussée, après que le porte-bagage ait été arraché, ont également été emportées par les bandits.

Insaisissables
Sitôt alerté, le commissaire de police avec ses éléments, s’est immédiatement transporté sur les lieux. L’opération d’évacuation a été effectuée avant de procéder aux constatations. « Trois des blessés enregistrés ont été bastonnés par les malfrats au moment où ils les ont forcés à leur donner tout ce qu’ils ont », a raconté le commissaire. La femme, grièvement touchée, a été transférée à Toliara pour un scanner. En ce qui concerne la troupe de coupeurs de route, l’enquête s’y rapportant, menée par la gendarmerie, avance progressivement. Des suspects ont déjà été identifiés, mais restent pour l’heure insaisissables. Tous les butins n’ont pu encore être récupérés.
Les forces de l’ordre viennent à peine de mettre des coupeurs de route sous les verrous entre Sakaraha et Mahaboboka et voilà que d’autres font déjà parler d’eux sur le même tronçon.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • C’est tout simplement triste!
    La force de l’ordre impuissante face à l’insécurité généralisée, atteignant physiquement et moralement la population, et ce, au quotidien… c’est triste.
    Il faut comprendre que l’on ne peut résoudre tout par la force.
    Bon Dieu, à quoi peuvent-elle servir cette force de l’ordre?

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité